Moins d'enseignants dans l'Allier, le Cantal et la Haute-Loire à la rentrée 2020

L'académie de Clermont-Ferrand devrait accueillir 918 élèves en moins en 2020 dans les écoles / © Alexis Sciard / MaxPPP
L'académie de Clermont-Ferrand devrait accueillir 918 élèves en moins en 2020 dans les écoles / © Alexis Sciard / MaxPPP

L'académie de Clermont-Ferrand a prévu pour la rentrée 2020 un rebasculement de 20 ETP (équivalent temps plein) d'enseignants de l'Allier, du Cantal et de la Haute-Loire vers le Puy-de-Dôme. Une mesure qui fait suite à une baisse du nombre d'élèves dans ces départements.

Par Emma Derome

Les prévisions ont été données ce jeudi 30 janvier par l'académie de Clermont-Ferrand pour la rentrée 2020. Sans supprimer des postes, le rectorat a annoncé le redéploiement de l'équivalent de 20 ETP (équivalent temps plein) enseignants de l'Allier, du Cantal et de la Haute-Loire vers le Puy-de-Dôme.

L'Allier devrait compter l'équivalent de 11 enseignants de primaire de moins qu'en 2019, soit 1.512, la Haute-Loire 6 de moins, soit 838, et le Cantal 3 de moins, soit 697. Dans les écoles du Puy-de-Dôme, l'équivalent de 2.806 enseignants de primaine sont prévus à la rentrée prochaine. 

Près de 1000 élèves prévus en moins dans les écoles primaires

 
Cette baisse d'effectif compense, selon le rectorat, la baisse de la fréquentation prévues dans les écoles, qui s'élève à 918 écoliers en moins, soit 97.380 élèves. Le recteur met toutefois en avant un meilleur taux d'encadrement à la rentrée prochaine. C'est-à-dire moins d'élèves devant chaque instituteur. 

Un "mensonge", selon le syndicat CGT Educ'action.

On nous dit qu'il n'y a pas de perte de moyens d'encadrement mais c'est faux. Il y a une perte continue depuis plusieurs années sur les dotations. Tout fonctionne à minima, il n'y a pas assez de moyens.
- Hélène Folcher, CGT Educ'action


Le taux d'encadrement dans le primaire pourrait atteindre, à la rentrée prochaine, le niveau de 6 professeurs pour 100 élèves dans l'académie, selon les chiffres donnés par le rectorat. Ce qui serait supérieur au niveau national, déjà qualifié de "niveau inédit", de 5,69 professeurs pour 100 élèves. 
 


Des effectifs "maintenus" au collège et au lycée 


Dans le second degré, soit au collège et au lycée, aucun poste ne devrait être supprimé à la rentrée prochaine. 

Selon les syndicats, cela ne veut pas dire qu'il n'y a pas de baisse des dotations allouées au secondaire.
 

Depuis l'annonce des dotations pour la rentrée 2020, de nombreux lycées ont débrayés dans l'académie. Selon les retours que l'on a, c'est une catastrophe. Certains perdent l'équivalent de 80 heures, d'autres 150 heures, et le lycée de Clermont-Ferrand, Camille Claudel, perd 40 heures. Dans les lycées professionnels, le nombre d'élèves augmente mais les ETP diminuent.
- Hélène Folcher, CGT Educ'ation


Selon le rectorat, l'académie devrait accuser une très légère hausse de 20 élèves en plus dans le second degré public, soit 85.002 collégiens et lycéens.

Au niveau national, le rectorat explique avoir pris des mesures pour tenter de compenser la suppression de l'équivalent de 440 enseignants, par des heures supplémentaires et des redéploiement de postes.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus