Mont Granier: la maire de Chapareillan interdit l'accès après des éboulements aux confins de l'Isère et de la Savoie

Publié le Mis à jour le
Écrit par Franck Grassaud
La poussière se dégage à hauteur du Mont Granier
La poussière se dégage à hauteur du Mont Granier © Jean-François Sadoul

Martine Venturini-Cochet, la maire de Chapareillan (Isère), a pris un arrêté pour réglementer l'accès au Mont Granier, ce samedi 30 avril. Des éboulements ont encore eu lieu durant la nuit et en matinée. 

L'arrêté a pris en urgence et publié sur le site internet de la commune. "L'accès au plateau sommital du Mont Granier est interdit", peut-on lire. Le communiqué est doublé d'une carte où le secteur dangereux est symbolisé. C'est toute la face Est, jusqu'au département savoyard voisin, qui est concernée. 


En deux temps, à minuit vendredi et en matinée, la montagne a été affectée par des éboulements. Les habitants ont été alertés par le bruit et la poussière. Les randonneurs sont donc désormais privés de sortie dans ce secteur. 

En janvier dernier déjà, du côté d'Entremont-le-Vieux, un pan de montagne s'était effondré. Les faits ont laissé des traces: une immense saignée claire de 20 mètres de large sur 200 mètres de haut. Plusieurs centaines de mètres cubes de roches s'étaient décrochés. La zone est surveillée depuis plus de 20 ans en raison de sa fragilité. 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.