Bannière résultats municipales

Municipales 2020 : ces deux petites communes qui n'auront pas de maire le 28 juin en Isère et en Haute-Savoie

A l'échelle nationale,106 communes sont orphelines de candidat-contre 65 en 2014. Dans les Alpes du Nord, seuls deux petits villages ruraux sont dans cette situation, Saint-Sylvestre en Haute-Savoie et Malleval-en-Vercors en Isère. Pourquoi ? Et que vont-ils devenir ? Explications.

Dans les Alpes du Nord, seuls deux petits villages ruraux sont sans candidats, Saint-Sylvestre en Haute-Savoie et Malleval-en-Vercors en Isère.
Dans les Alpes du Nord, seuls deux petits villages ruraux sont sans candidats, Saint-Sylvestre en Haute-Savoie et Malleval-en-Vercors en Isère. © France 3 Alpes

Le phénomène reste limité dans l'hexagone, qui compte plus de 35.000 communes, mais il est en hausse très nette par rapport aux élections municipales de 2014 : 65 communes alors n'avaient pas de candidat, alors qu'elles sont 106 cette année.

Dans les Alpes du Nord, cette situation reste l'exception. En Savoie, tous les sièges de premiers magistrats ont des prétendants. Seuls Saint-Sylvestre en Haute-Savoie, et Malleval-en-Vercors, en Isère, deux petits villages ruraux, n'auront pas de maire au soir du 28 juin.

 

A Saint-Sylvestre, le maire se retire "pour pouvoir profiter de sa famille"

Dans la petite commune rurale entre Annecy et Rumilly, le maire sortant a choisi de se retirer après 19 ans passés au sein de l'équipe municipale. Après trois mandats d'engagement, d'abord conseiller municipal puis adjoint, puis maire, Pierre Froelig se retire de la vie politique locale.

A 67 ans, ce retraité veut désormais se consacrer à sa vie de famille : "la fonction demande de l'énergie, du temps, moi je trouve qu'il faut laisser la place à de plus jeunes car j'ai plus toute cette énergie que j'avais autrefois. J'ai passé 19 ans à servir la commune, j'estime que j'ai fait ma part, d'autres peuvent prendre la suite", explique-t-il.

Seulement voilà, les plus jeunes ne sont pas tentés par la relève, aucun candidat n'a voulu se présenter pour reprendre les rênes de cette commune rurale. La fonction n'attire manifestement pas, même si Saint-Sylvestre a de nombreux atouts, une école, un cadre de vie préservé à quelques kilomètres d'Annecy et chaque année de nouveaux habitants qui s'installent. 

durée de la vidéo: 01 min 50
Municipales 2020 : la commune de Saint-Sylvestre (Haute-Savoie) n'a pas de candidat

 

A Malleval-en Vercors, le maire fait le choix  "d'une autre aventure politique"

Le 15 mars, le petit village de Malleval-en-Vercors non plus n’a pas connu de premier tour des élections municipales. Sur les 59 habitants que compte la commune, aucun n’était partant.

Le 2 juin, date limite du dépôt des candidatures en préfecture, toujours aucun volontaire, malgré les appels insistants à la relève du maire sortant Vincent Bayot à ses administrés.

Un Vincent Bayot un peu attristé mais déterminé à honorer le nouveau défi qu'il s'est lancé. Elu maire en 2017, ce professeur d'université belge tombé amoureux de Malleval-en-Vercors avait pris les rênes du petit village, pour en redresser les comptes et pense avoir accompli sa mission. 

Il s'était engagé "pour sortir de l'instabilité municipale et de l'endettement. C'était à la fois difficile de redresser une mairie qui était dans une situation très délicate au niveau financier, de la restructurer, mais aussi c'était un contact très fort avec les habitants", raconte-t-il.

Mais l'édile fait aujourd'hui un autre choix et se représente... dans la ville voisine, à Saint-Marcellin, à 20 kms de là. Vincent Bayot se trouve en cinquième position sur la liste écologiste "Saint-Marcellin Verte et Solidaire", en phase, dit-il, avec son action municipale : il fait en effet partie des maires engagés dans la lutte anti-pesticides et la démocratie participative.

"A Saint-Marcellin, il y a un enjeu important, il y a une population beaucoup plus nombreuse et pour moi, l'engagement écologique doit être lié à un engagement social puisqu'il y a une population ici qui a besoin d'être aidée dans la transition écologique", explique-t-il.

Malleval, haut-lieu de la résistance du Vercors - le 29 janvier 1944, 22 maquisards furent tués par les allemands et sept habitants brûlés vifs- mais déserté par ses paysans, a pourtant retrouvé un vrai dynamisme touristique ces vingt dernières années. Audrey et Jonathan, qui tiennent l'auberge des Galopins, ont du mal à imaginer Malleval sans capitaine.

durée de la vidéo: 02 min 09
Municipales 2020 : la Mairie de Malleval-en-Vercors (Isère) sans candidat

 

Sous tutelle de l'Etat pendant trois mois ...puis absorbés par une commune voisine 

A Saint-Sylvestre comme à Malleval, les habitants, comme au premier tour, n'iront pas aux urnes, et n'auront plus de maire au soir du 28 juin. Leur commune passera sous le giron de la préfecture. Selon l’article L. 2121-35 du code général des collectivités rurales, le préfet doit dans les huit jours décider de nommer une “délégation spéciale” qui fera office de conseil municipal par intérim pendant 3 mois.

Le nombre des membres qui composent la délégation spéciale est fixé à trois dans les communes où la population ne dépasse pas 35.000 habitants”, détaille l’article de L2121-37 du code général des collectivités rurales. 

Cette délégation de trois personnes devra ensuite ”élire son président” et s’en tenir à la gestion des affaires courantes, ses pouvoirs étant limités “aux actes de pure administration conservatoire et urgente”.

Contrairement aux communes de plus de 1 000 habitants, les autorités ont pourtant prévu un peu de flexibilité pour les petites communes. "Des candidats peuvent se présenter entre les deux tours", indique le ministère de l'Intérieur "et un second tour unique peut alors être organisé".

Seulement, en Isère comme en Haute-Savoie, rien n'y a fait, et même si les habitants regrettent de perdre leur mairie, aucun n'a voulu "y aller".

Le 29 juin, c'est donc le préfet qui reprendra la main. La délégation spéciale peut le cas échéant organiser une élection partielle si un volontaire se déclare dans les trois mois.

Au-delà de ce délai, les deux petits villages seront absorbés et administrés par une commune voisine, au risque de perdre un peu de leur identité.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter