A l'occasion du passage de Romane Bohringer, gros plan sur le Théâtre de Grenoble

Romane Bohringer au Théâtre de Grenoble / © France 3 Alpes
Romane Bohringer au Théâtre de Grenoble / © France 3 Alpes

Romane Bohringer a passé deux soirées à Grenoble, les 16 et 17 janvier, offrant au public un Labiche rondement mené. La comédienne a joué dans un théâtre où sont passés les plus grands. Molière s'y serait même aventuré en 1658. A l'époque, le Théâtre n'était qu'une petite salle. 

Par Franck Grassaud

Romane Bohringer connaît ses classiques. Avec "Embrassons-nous Folleville!", elle remet Eugène Labiche sur le devant de la scène. Ce Labiche qui s'amusait à faire voler en éclats l'institution du mariage. Dans ce "petit bijou" offert au public grenoblois, elle joue une jeune femme qui se fait imposer un mari qui ne l'aime pas et qu'elle n'aime pas non plus. Le père, lui, est emballé à l'idée de cette alliance. 
Embrassons-nous Folleville!



Des pièces d'Eugène Labiche, le Théâtre municipal de Grenoble en a déjà accueilli des dizaines. Sur les bords de l'Isère, ce "monument culturel" a vu passer les plus grands. Molière y aurait joué un siècle avant que la salle devienne un vrai Théâtre. Avant la révolution, les places étaient toutefois très chères, les fauteuils pas très confortables et il y faisait froid. Pendant la révolution, le sans-culotte y avait enfin droit de cité.

Comédies, drames, opéras, numéros de cirque ou spectacles de marionnettes ont ensuite ponctué la vie du Théâtre municipal avec des troupes de passage. On y dansait aussi lors de bals organisés par la Ville. Après reconstruction, au XIXe siècle, l'opéra pris le dessus et Sarah Bernhardt fut invitée en 1882 pour jouer Frou-Frou et La Dame aux camélias. Elle revint en 1902 pour interpréter L'Aiglon dans un Théâtre qui souffrait de la concurrence des salles de "music-hall". Au lendemain de la grande guerre, il retrouvait enfin des couleurs avec une nouvelle restauration et des créations de plus en plus nombreuses. 

Toutefois, il faudra attendre les années 50 pour que l'établissement entre dans la modernité. Refaite ensuite entre 2007 et 2008, la salle peut désormais accueillir 617 personnes. Le Théâtre Municipal propose une soixantaine de représentations par saison.

De cette longue histoire, le Théâtre a gardé des traces. France 3 Alpes s'en est fait l'écho dans sa page "Sortir" le 17 janvier. 
Dans les coulisses du Théâtre de Grenoble

 

Sur le même sujet

Les + Lus