Olympique lyonnais : Nice met fin à la série de victoires lyonnaises

A Nice à l'Allianz Riviera 22eme journée de ligue 1 de football Nice - OL (2 février 2020) ici, une erreur de Ciprian Tatarusanu qui entraîne le but du niçois Kasper Dolberg / © Stéphane GUIOCHON/MaxPPP
A Nice à l'Allianz Riviera 22eme journée de ligue 1 de football Nice - OL (2 février 2020) ici, une erreur de Ciprian Tatarusanu qui entraîne le but du niçois Kasper Dolberg / © Stéphane GUIOCHON/MaxPPP

En battant l'OL 2 à 1, l'OGC Nice met un terme à l'Allianz Riviera à une belles série de victoires lyonnaises. L'expulsion du défenseur de l'OL, Fernando Marça,l à la 22e minute a fragilisé l'équipe. Le jeune danois, Kasper Dolberg, a inscrit un doublé pour Nice et douché les espoirs lyonnais.

Par CC/AFP

Dimanche 2 février, 22e journée du championnat et fin de la belle série de 9 matches sans défaite pour les hommes de Rudi Garcia. Les aiglons, emmenés par un Kasper Dolberg très inspiré, l'emportent à la maison 2 à 1 profitant d'une défense lyonnaise désorganisée.

Car c'est sans doute un des tournants du match : à la 22e minute, le défenseur lyonnais, Fernando Marçal, est expulsé après avoir déséquilibré le niçois Boudaoui qui filait tout droit vers le but de l'OL.

Réduits à 10, les hommes de Rudi Garcia subissent la pression des locaux et craquent à la 33e minute. Tatarusanu ayant relaché le ballon après une frappe de Lees-Melou, le jeune danois -opportuniste- se précipite pour conclure.
 

Egalisation et 10 contre 10

L'égalisation à la fin de la première période par Toko-Ekambi redonne de l'air aux Lyonnais, qui voient aussi dans l'expulsion juste après du niçois Ounas l'occasion de rejouer à parité d'effectif.

Mais c'est sans compter l'attaquant danois Dolberg qui troue la défense lyonnaise et trompe le gardien roumain Tatarusanu à la 63e. Malgré une pression grandissante des Lyonnais, traduite par de nombreux corners obtenus, la jeune équipe niçois a tenu le choc jusqu'au bout.

Les ambitions de retour sur le podium ont un coup dans l'aile côté lyonnais : Rennes, 3e derrière le PSG et Marseille, est à 8 points. 

L1: Lyon ne "peut pas se permettre d'être en mode gestion", regrette le coach Rudi Garcia

"C'était un match bizarre. On a le match en main jusqu'à l'exclusion. Puis, on a pris un but gag, la frappe (de Lees-Melou, ndlr) n'était pas cadrée. Puis on
est revenu sur un très bon travail d'Aouar. La suite a été une déception. J'attendais mieux de la 2e mi-temps. A 10 contre 10, j'attendais beaucoup. On n'a pas cadré et on a eu des situations où on n'a pas été lucide dans la finition.

En 2e mi-temps, ils en voulaient plus que nous, le ballon n'a pas bien circulé. L'équipe était en mode "gestion". On ne peut pas se permettre d'être en mode gestion, mais en mode détermination. Ensuite, le but arrive sur une bonne action de Nice.

A 10 contre 10, il faut profiter des espaces. On a été trop lent dans la manoeuvre. On avait l'occasion de passer 4e, on ne l'a pas saisi. On perd des points sur le podium. Maintenant il faut réagir dès mercredi contre Amiens. C'était un match particulier. On va dire ça comme ça."

Sur le même sujet

Les + Lus