Orages et conséquences en Isère

Dans la nuit du dimanche 28 au lundi 29 juillet, les orages se sont déplacés à grande vitesse dans le département de l'Isère, d'abord dans un couloir entre Roussillon et Bourgoin-Jallieu avant de gagner la région de Grenoble. En tout, les pompiers sont intervenus une centaine de fois. 

Par France 3 Alpes

Des caves inondées, des arbres et des câbles électriques sur la chaussée, des bâtiments victimes de la foudre, c'est en gros les interventions qui ont occupé les pompiers de l'Isère la nuit dernière. Dans la première vague d'orages, un monument classé a été touché par la foudre à Bourgoin-Jallieu. Peu après 17 heures dimanche, c'est la tourelle d'un immeuble ancien du centre-ville qui a les frais d'une décharge électrique avec un début d'incendie rapidement circonscrit. Deux personnes ont toutefois été évacuées.

Isère : quand la foudre tombe

Vers 4h30, une fuite de gaz sur un pipeline au Cheylas a aussitôt nécessité le déploiement de 15 pompiers. En début de matinée une flamme s'échappait toujours de la canalisation, GRTgaz doit s'occuper de la partie endommagée dans la journée.

>>> Lire aussi La foudre s'abat sur un gazoduc au Cheylas en Isère

A 0h50, la toiture d'une habitation a été détruite à Saint-Alban-de-Vaulserre et le propriétaire relogé par la municipalité. 

Dans la nuit, l'activité "électrique" était telle dans le ciel de Grenoble qu'on se serait cru en plein jour.

 / © Franck Grassaud
Vers 3 heures au Pont-de-Claix, sur la plateforme chimique, la foudre s'est abattue sur une petite cheminée de l'entreprise Vencorex (entreprise de distribution de produits et substances chimiques) ce qui a engendré un feu d'hydrogène en sortie de cheminée. Le plan interne a été déclenché. Pour empêcher le feu de redescendre le long de la cheminée, de l'azote et de la vapeur ont été injectés. L'incendie a ainsi été rapidement maîtrisé et la production a pu reprendre. 

A 3h50, les secours ont été appelés à Meylan pour un accident lié à la pluie. Une voiture de la police a glissé et percuté un arbre. Un agent a été blessé et admis au CHU Grenoble-La Tronche pour une quadruple fracture. 

A 5h15, la foudre s'est aussi abattue sur une maison de Gières dans l'agglomération de Grenoble. La toiture a pris feu nécessitant le déplacement de deux lances à eau. Deux habitants ont dû être relogés. 

 / © Marion Feutry
A 7h30, la RD 1091 a été coupée à la circulation à hauteur de Livet-et-Gavet à la suite d'une coulée de boue. Un tel événement à l'heure des déplacements domicile-travail sur cette route de l'Oisans a engendré de gros bouchons. Après nettoyage, l'axe a été rouvert peu avant 10 heures. 

En début de matinée, EDF dénombrait 400 clients privés d'électricité sur le département.

A 8 heures, Météo-France décide de maintenir l'alerte orange en raison de risques d'orages violents en Isère, Savoie et Haute-Savoie. Les prévisionnistes annoncent une "accalmie en fin de journée", le temps devant redevenir "progressivement sec d'ici mardi matin".

A 12 heures, 250 clients d'EDF étaient encore privés d'électricité dans le Nord Isère à Tignieu-Jameyzieu et Charvieu-Chavagneux. Tout devrait rentrer dans l'ordre vers 15 heures. 

A la mi-journée, Météo-France lève l'alerte pour des risques d'orages violents.

A Grenoble, l'heure est au pompage notamment dans le sous-sol de l'Anneau de vitesse et dans les caves d'une banque 

>>> Lire aussi Orages en Isère : des inondations dans les sous-sols à Grenoble

A lire aussi

Sur le même sujet

L'interview de Laurent Soullier, commandant la CRS Alpes

Les + Lus