Le Paris Nice 2017 déboule mercredi et jeudi en Auvergne-Rhône-Alpes

© Paris-Nice 2017
© Paris-Nice 2017

Mercredi, la quatrième étape du Paris-Nice se court dans la région : un contre-la-montre de 14,5 km entre Beaujeu et le Mont Brouilly. Du spectacle et une circulation restreinte sur le parcours de 11h à 17h.

Par Christian Conxicoeur

Parmi les quatre journées favorables aux sprinteurs sur 8 jours de Paris-Nice, il y a le contre-la-montre de Beaujeu au sommet du Mont Brouilly : 14,5 km dont les 3 derniers affichent une jolie pente à 7,7%. 

© Paris-Nice
© Paris-Nice

Ce sera la première étape chez nous, le mercredi 8 mars. Car s'ils ont été comblés par le suspense de l'édition 2016 - 4 secondes seulement entre le Gallois Geraint Thomas et l'Espagnol Alberto Contador -, les organisateurs ont cherché à renouveler la recette. Le "chrono" du Mont Brouilly, où l'étape en ligne avait dû être annulée l'an passé à cause de la neige, sera le premier vrai temps-fort.

Jeudi, le cinquième jour, les coureurs affronteront l'étape la plus longue étape : 199,5km entre Quincié-en-Beaujolais et Bourg-de-Péage. Puis ce sera direction Aubagne.

© Paris-Nice
© Paris-Nice


Sur cette étape, la circulation sera impactée entre 11h et 17h30 sur le parcours. Horaire de passage estimé (au plus tôt) : Cercié 11h50, Brindas : 13h25; Givors 13h55, Serrières 14h50, Saint-Barthélémy-de-Vals 15h25, Bourg-de-Péage 16h20.

Paris-Nice - 3e étape : Sam Bennett bat les autres sprinteurs

L'Irlandais Sam Bennett (Bora) a remporté la troisième étape de Paris-Nice, mardi à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire), en battant au sprint le gotha des spécialistes.

Le Français Arnaud Démare (FDJ), sixième du sprint, a conservé le maillot jaune de leader au terme des 190 kilomètres. Le Norvégien Alexander Kristoff a pris la deuxième place devant  les Allemands John Degenkolb et Marcel Kittel.

Sur le même sujet

Les + Lus