Malgré la pétition, le toro piscine de la fête paysanne de Sillingy en Haute-Savoie aura bien lieu

L'organisation d'un toro piscine à Sillingy, en Haute-Savoie ne plaît pas aux défenseurs des animaux. Une pétition a été lancée sur internet. / © Flickr
L'organisation d'un toro piscine à Sillingy, en Haute-Savoie ne plaît pas aux défenseurs des animaux. Une pétition a été lancée sur internet. / © Flickr

Pour célébrer les 10 ans de la Fête paysanne, un toro piscine doit créer l’événement ce premier week-end de septembre à Sillingy en Haute-Savoie. Sauf que l’animation ne plaît pas aux défenseurs des animaux. Une pétition a déjà recueilli plus de 20.000 signatures sur internet. 
 

Par Anne Hédiard

Pour célébrer les 10 ans de la Fête paysanne de Sillingy (Haute-Savoie) trois associations (les jeunes agriculteurs, le ski club de la Mandallaz et le comité des fêtes) se sont réunies afin de proposer deux jours d’animations exceptionnels.

Au programme pour ce premier week-end de septembre : feux d’artifice, bal, marché de producteurs, jeux, expositions … Mais l’événement, c’est le toro piscine. Une première !

Deux représentations sont prévues, samedi 1er à 18 heures et dimanche 2 septembre à 15 heures. Les réservations sont lancées.

Sauf que l'événement ne plaît pas aux défenseurs des animaux. Une pétition a d'ailleurs été lancée sur internet. Elle a rassemblée plus de 20.000 signatures.

Les signataires demandent au maire de la commune d'annuler le toro piscine et de "le remplacer par une activité moins dangereuse et n’entraînant pas de souffrance animale."

Jointe par téléphone ce jeudi 30 août, Cécile Santini, adjointe au maire responsable de l'administration générale, nous a indiqué ne pas vouloir entrer dans la polémique.

"Rien ne change au niveau de l'organisation. Tout se fait dans la légalité" précise-t-elle.

Confirmation également de Mickaël Goddet des jeunes agriculteurs qui ironise : "La personne qui fait ça contre nous, nous fait finalement de la publicité. On parle de nous à la radio et dans la presse"

Pour les inquiets, il se veut rassurant. L'éleveur qui organise l'animation est un spécialiste. Il vient de Camargue tout spécialement avec une dizaine de vachettes élevées pour le jeu.

Dans l'arène, se succèderont dix équipes de cinq personnes. Elles devront se débrouiller pour faire passer la vachette dans une petite piscine le plus de fois possible.





 

Sur le même sujet

Dans l'Allier, un ancien policier crée un refuge pour les ânes

Les + Lus