Pollution : le bassin lyonnais Nord-Isère passe en niveau d'alerte N1, la circulation différenciée activée à Lyon

La circulation différenciée va être activée ce samedi dans la métropole de Lyon en raison d'un épisode de pollution à l'ozone dans le bassin lyonnais Nord-Isère, placé en niveau d'alerte N1 par la préfecture. Dans le bassin grenoblois, des mesures ont également été mises en oeuvre.

La circulation différenciée va être mise en place dans la métropole de Lyon à cause d'un épisode de pollution à l'ozone. (Archives)
La circulation différenciée va être mise en place dans la métropole de Lyon à cause d'un épisode de pollution à l'ozone. (Archives) © Maxime JEGAT / MAXPPP
Les prévisions émises par l'Atmo Auvergne - Rhône-Alpes ont conduit la préfecture de l'Isère à publier un communiqué avec des recommandations "pour protéger la population des effets du pic de pollution et réduire les sources d'émisions polluantes". Elles sont destinées aux habitants du bassin grenoblois. On en reste, pour l'heure, au stade d'information-recommandations.
 
Les communes appartenant au bassin d'air grenoblois.
Les communes appartenant au bassin d'air grenoblois. © Préfecture de l'Isère

Parmi les recommandations, les personnes sensibles et vulnérables sont notamment priées de limiter leurs sorties l'après-midi, les activités physiques, d'éloigner leurs enfants de la pollution automobile.

Du côté des usagers de la route, la préfecture recommande d'utiliser le vélo ou les transports en commun plutôt que la voiture. De manière générale, il est recommandé de maîtriser la température de son logement.

Premières mesures le 7 août

Ce communique fait suite à des premières restrictions, en vigueur dans le bassin lyonnais Nord-Isère vendredi 7 août. Le bassin lyonnais est passé en niveau d'alerte N1 à cause d'un épisode de pollution à l'ozone, indique la préfecture. Cette zone avait été classée en niveau d'information-recommandation la veille, mais le franchissement de ce seuil implique la mise en oeuvre de plusieurs restrictions notamment en matière de circulation.

Des mesures "d'urgence" ont été prises pour "diminuer les émissions d'oxydes d'azote (NOx) et de composés organiques volatils (COV)", annonce le préfet. La plupart de ces mesures entreront en vigueur vendredi à 17 heures, à l'exception de celles concernant la circulation différenciée et l'abaissement de la vitesse maximale autorisée qui prendront effet le lendemain matin à 5 heures.
 
Parmi les principales restrictions, on peut citer un abaissement temporaire de la vitesse de 20 km/h sur tous les axes routiers où la vitesse limite autorisée est normalement supérieure ou égale à 90 km/h. Les axes dont la vitesse est limitée à 80 km/h sont limités à 70 km/h. Dans la métropole de Lyon - comprenant les communes de Villeurbane et Calluire-et-Cuire, la circulation différenciée est instaurée. Les véhicules autorisés à y circuler sont les véhicules affichant un certificat qualité de l’air (vignette Crit’Air) de classe "zéro émission moteur" ou de classe 1, 2 et 3.

Les secteurs agricoles, industriels et du BTP sont également concernés par plusieurs restrictions. La liste complète est à retrouver dans l'arrêté préfectoral pris ce vendredi.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pollution environnement trafic routier économie transports