Cet article date de plus de 7 ans

Pont-de-Chéruy (Isère) : L'agresseure de la policière municipale condamnée à 3 mois de prison avec sursis

La femme qui avait porté un coup de tête à une policière municipale, mardi 26 mars à Pont-de-Chéruy, a été condamnée à une peine de trois mois de prison assortie d'un sursis avec mise à l'épreuve. Son compagnon devra s'acquitter de 150 heures de travail d'intérêt général.

Le couple est passé en comparution immédiate jeudi 28 mars au matin. La femme, qui avait été la plus virulente dans l'agression de la policière municipale, a été la plus lourdement sanctionnée: trois mois de prison avec sursis et mise à l'épreuve.

Son compagnon écope de 150 heures de travail d'intérêt général. C'est le juge d'application des peines qui, dans un délai de 18 mois, décidera du lieu et des modalités de ce travail d'intérêt général, qui s'effectue gratuitement auprès de collectivités, ou d'associations.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers