La Poste : les raisons d'une grève tous les samedis dans le Puy-de-Dôme, le Cantal et la Haute-Loire

A compter du samedi 16 mai, un appel à la grève a été lancé auprès des facteurs du Puy-de-Dôme, du Cantal et de Haute-Loire. Le syndicat CGT dénonce la nouvelle organisation du travail à La Poste et des "cadences infernales" pendant la crise du coronavirus COVID 19.
 

A compter du 16 mai, la CGT a appelé les facteurs à la grève dans 3 départements auvergnats, tous les samedis.
A compter du 16 mai, la CGT a appelé les facteurs à la grève dans 3 départements auvergnats, tous les samedis. © JEAN-CHRISTOPHE VERHAEGEN / AFP
Ne soyez pas surpris si vous ne recevez pas votre courrier habituel samedi matin. En effet, le syndicat CGT a lancé un appel à la grève auprès des facteurs du Puy-de-Dôme, du Cantal et de la Haute-Loire, tous les samedis, à compter du 16 mai.

Une nouvelle organisation du travail

Si un préavis de grève a été déposé, c’est afin de dénoncer la nouvelle organisation du travail à La Poste. Cyril Vesseyre, membre du CHSCT La Poste du Puy-en-Velay, explique : « Nous déplorons que La Poste se serve du COVID 19 pour tenter une nouvelle organisation, l’ouverture à la polyvalence générale, et la suppression de la notion de tournée ». Il ajoute : « La notion de charge mentale est importante. Les risques psychosociaux sont en explosion en ce moment alors que notre employeur devrait prendre soin de la santé de ses agents ».

Des tournées de 200 km

La CGT dénonce des "cadences infernales" et des tournées en zone rurale qui avoisinent les 200 km. Sylvain Le Noc, animateur syndical de la CGT FAPT du Puy-de-Dôme, souligne : « A Saint-Gervais-d’Auvergne par exemple, il y a 8 tournée et 2 malades non remplacés. Les agents vont jusqu’à Saint-Eloy-les-Mines. Les conditions sont terribles ». Il précise : « Pour information, nous avons distribué 17,3 millions de colis en avril 2020 contre 15,6 millions lors du dernier mois de décembre (Black Friday et Noël réunis). Nous n’avons donc pas chômé ».

Un appel à la solidarité avec les contrats précaires

La CGT appelle également à la solidarité vis-à-vis des CDD et des intérimaires. Eric Chanut, secrétaire départemental CGT FAPT du Cantal, indique : « Les facteurs sont payés aux 35 heures alors que les précaires sont payés au jour travaillé. C’est anormal ». La CGT exige qu’une prime de 1 000 euros soit versée aux salariés en raison de leur implication pendant l’épidémie de coronavirus COVID 19.

Des revendications salariales

Sylvain Le Noc, animateur syndical de la CGT FAPT du Puy-de-Dôme, précise : « Lors des dernières NAO, les salaires ont été augmentés de 0,4 % alors que les cadres ont eu des primes de plus de 20 %. Nous exigeons de réelles augmentations de salaire ». Eric Chanut, secrétaire départemental CGT FAPT du Cantal, affirme : « Facteur, c’est le grade le plus bas à La Poste. Les salariés en CDI de droit privé sont embauchés à un niveau de salaire à peine plus élevé que le SMIC. Et c’est à eux que l’on demande de prendre des risques ». Sollicitée, la direction régionale de La Poste n’a pas souhaité répondre à nos questions. En France, une trentaine de départements devraient être touchés par cet appel à la grève lancé tous les samedis.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
mouvement social économie social grève