Cet article date de plus de 7 ans

Près de 300 policiers et gendarmes pour la reconstitution du double meutre de Kevin et Sofiane à Echirolles

Le 28 septembre 2012, Kevin et Sofiane étaient assaillis dans un parc d'Echirolles par une bande de la cité voisine de la Villeneuve à Grenoble. Ce jeudi 3 avril, 15 "mis en cause" doivent participer à une reconstitution très encadrée. Près de 300 hommes en uniforme sont sur place. 
© France 3 Alpes
L'agression mortelle de Kevin et Sofiane aura été d'une violence extrême. Armés de couteaux, d'un pistolet à grenaille, d'une bouteille de vodka et d'un marteau, les assaillants avaient procédé à un lynchage des deux victimes, âgées de 21 ans. Kevin, étudiant en master, avait reçu huit coups de couteau, dont un mortel au poumon. Sofiane, éducateur, avait été poignardé une trentaine de fois et frappé au crâne avec un marteau.

Depuis, 15 jeunes ont été mis en examen. Ils doivent participer à la reconstitution ce jeudi soir. Les forces de l'ordre en nombre ont été mobilisées. 

Reportage de Faïza Garel et Franck Ceroni
durée de la vidéo: 01 min 32
Avant la reconstitution des meurtres Sofian/Kevin

Pour le Commissaire Terry, coordinateur de la Zone de Sécurité Prioritaire Grenoble-Echirolles, le déploiement des policiers et gendarmes était nécessaire pour "sanctuariser les lieux" pendant près de 12 heures et faciliter ainsi le travail de la Justice. 

durée de la vidéo: 02 min 23
Interview sur la reconstitution



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
criminalité faits divers justice