Procès en appel de jeunes sympathisants d’extrême droite à Grenoble

© France 3 Alpes
© France 3 Alpes

Accusés d’avoir agressé des jeunes communistes en octobre 2012 à Grenoble, deux sympathisants d’extrême droite avaient été condamnés à 6 et 8 mois de prison en première instance. Leur procès en appel vient de se terminer.

Par Anne Hédiard

L’affaire remonte au 19 octobre 2012. Six jeunes militants communistes isérois avaient été agressés par une quinzaine d'individus, certains proches de l'extrême droite.

Deux des agresseurs présumés ont été jugés en septembre 2013 par le tribunal de grande instance de Grenoble. Condamnés à des peines de prison avec sursis et à 2.300 euros d’amende, ils avaient décidé de faire appel.

Le procès en appel qui s’est tenu ce jeudi 25 septembre n’a pas apporté d’éléments nouveaux. Les réquisitions du procureur n’ont pas changé, malgré le repentir affiché des prévenus. Ils ont affirmé avoir changé. L’un d’eux dit vouloir suivre une formation d’agent de sécurité.

Le jugement a été mis en délibéré au 23 octobre.

Retour sur les faits
Procès en appel militants extrême droite





A lire aussi

Sur le même sujet

Olga et Claudia, deux Chiliennes à Lyon, deux générations qui échangent sur la révolte à Santiago

Les + Lus