Cet article date de plus de 5 ans

Procès de la rixe d'Echirolles: un accusé confirme son appel

L'avocat d'un troisième accusé dans le procès dit de la rixe Échirolles, confirme, ce lundi 4 janvier, que son client fait appel de sa condamnation à 12 ans de réclusion pour le meurtre de Kevin et Sofiane en 2012. 
Au 12e jour du procès d'Echirolles, la justice revient sur l'autopsie des corps de Kevin et Sofiane.
Au 12e jour du procès d'Echirolles, la justice revient sur l'autopsie des corps de Kevin et Sofiane. © Jean-Pierre Clatot / AFP - France 3 Alpes
Le 22 décembre dernier France 3 Alpes évoquait déjà l'appel de A.L., mineur au moment des faits et aujourd'hui âgé de 19 ans. 

Son avocat confirme aujourd'hui sa décision. Il rejoint ainsi Ilyes Tafer, 21 ans, et Youssef Camara, 22 ans, qui ont également fait appel de leurs condamnations à respectivement 20 et 14 ans de réclusion criminelle.

"La peine de mon client me semble inappropriée. Il n'y a pas d'élément probant établissant sa présence dans le parc au moment des faits", a affirmé Me Alain Fort, avocat d'A.L.

La cour avait prononcé des peines de 8 à 20 ans de réclusion criminelle pour dix des douze accusés et acquitté les deux autres. Le ministère public avait requis des peines de 10 à 20 ans de réclusion criminelle à l'encontre des accusés, âgés de 19 à 24 ans, qui étaient jugés à huis clos pour le double meurtre de Kevin, étudiant en master de 21 ans, et Sofiane, éducateur de 22 ans, dans un parc d'Échirolles, le 28 septembre 2012.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société criminalité