Cet article date de plus de 6 ans

Le projet de Center Parcs à Roybon abordé à l'Assemblée nationale

Le projet de Center Parcs a été abordé lors de la séance des questions d'actualité au Gouvernement, ce mardi 2 décembre, à l'Assemblée nationale. Jean-Pierre Barbier, député UMP de l'Isère, s'est inquiété de "la contestation illégale et parfois violente" observée sur le site de Roybon. 
M. Barbier à l'Assemblée nationale
M. Barbier à l'Assemblée nationale © France 3 Alpes
"Après sept ans de procédures techniques, administratives et juridiques, validées par les services de l'Etat", Jean-Pierre Barbier s'est étonné devant ses pairs, qu'on en arrive là. 

Dans son intervention, le député a dénoncé les comportements des Zadistes, "doux diminutif d'anarchistes", selon ses termes, venus de partout en France et "qui tentent par l'intimidation et la violence, d'imposer à toute une région et à ses habitants leur vision de la société de demain". Le député UMP s'est fait porte-parole des habitants "scandalisés par ce spectacle et inquiets pour leur avenir, car ils redoutent que le Gouvernement ne recule, face à cette poignée d'activistes".

Pour le député, "céder, ce serait oublier les habitants de ce territoire pour qui le Center Parcs est un espoir". 

En réponse à sa demande de réaffirmation de l'autorité, Bernard Cazeneuve, ministre de l'Intérieur, a indiqué que "personne ne peut imposer la violence à la République. Le Gouvernement fera appliquer les principes du droit et de l"Etat de droit avec la plus grande netteté". 

Extrait
Extrait - Questions au Gouvernement à l'Assemblée nationale


Poursuivre votre lecture sur ces sujets
projet center parcs environnement