Le leader mondial des câbles de l'extrême est installé dans le Puy-de-Dôme

Au sud-est du Puy-de-Dôme, l'entreprise Omerin est l'illustration du dynamisme industriel du bassin ambertois (Puy-de-Dôme). Ce fabriquant de câbles de spécialité est leader dans la plupart de ses 25 secteurs d’activité.

Premier fabricant mondial de fils et câbles isolés en silicone, premier tresseur européen de fil de verre, Omerin est un géant industriel du bassin d’Ambert (Puy-de-Dôme). La société compte 16 usines dans le monde dont 9 en Auvergne-Rhône-Alpes et avoir son siège social à Ambert n’est pas qu’un clin d’œil à l’histoire de sa naissance. « Ici, vous avez de la métallurgie, vous avez du tressage, du textile, de la chimie, de la pharmacie, de la plasturgie… c’est une chance de ne pas être trop proche d’un centre qui travaille en exclusivité dans un domaine », se félicite Xavier Omerin, PDG du groupe. Sa localisation lui permet donc de diversifier sa clientèle et son activité.

Un territoire de plus en plus attractif

Si le préfet du Puy-de-Dôme Philippe Chopin est venu visiter ce fleuron de l’industrie régionale, c’est aussi pour constater que le bassin d’Ambert est de plus en plus attractif. La chambre de Commerce œuvre pour redorer son image de petite ville loin de tout. « Depuis la sortie du Covid, de nouvelles générations et ceux qui vivent dans des grandes métropoles sont très contents de venir se raccrocher à une vie plus équilibrée. Il y a beaucoup de choses. Ambert offre de multiples avantages. La société Omerin ainsi que d’autres entreprises font vivre ce territoire. C’est un des phares, non seulement du territoire d’Ambert mais aussi du Puy-de-Dôme et sur le plan international », indique Claude Barbin, président de la Chambre de Commerce du Puy-de-Dôme Clermont Auvergne Métropole.

Au sud-est du Puy-de-Dôme, l'entreprise Omerin est l'illustration du dynamisme industriel du bassin ambertois (Puy-de-Dôme). Ce fabriquant de câbles de spécialité est leader dans la plupart de ses 25 secteurs d’activité. ©O.Martinet/A.Martinez

Aller chercher la main-d'œuvre

Les emplois sont là, mais l’offre est parfois plus forte que la demande. C’est le cas chez Euroapi, ex-Sanofi, comme l’explique le directeur du site Cédric Vandermeiren : « On a de plus en plus de mal à trouver localement sur le bassin ambertois donc on s’ouvre aussi du côté de Thiers et Clermont. Aujourd’hui, ça se passe plutôt bien. On a des systèmes de bus pour aller chercher les personnes et les ramener chez nous, jusqu’à Peschadoires. Ça aussi, ça facilite la possibilité pour les collaborateurs de nous rejoindre. » Pour le groupe Omerin, le défi de l’emploi ne semble pas être un frein à son développement, lui qui couvre les secteurs de l’aéronautique, du nucléaire, du ferroviaire, du BTP, du médical et des énergies renouvelables. Son chiffre d’affaires avoisinait les 260 millions d’euros en 2021.

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Auvergne-Rhône-Alpes
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité