Puy-de-Dôme : un homme retranché chez lui, le GIGN arrivé à Cunlhat

Mardi 22 juin, une opération de gendarmerie est en cours à Cunlhat, près d’Ambert, dans le Puy-de-Dôme car un homme est retranché chez lui. Par précaution, le quartier et deux écoles ont été évacués. Le GIGN est sur place.

Mardi 22 juin, une équipe de gendarmes du PSIG est sur place à Cunlhat, dans le Puy-de-Dôme.
Mardi 22 juin, une équipe de gendarmes du PSIG est sur place à Cunlhat, dans le Puy-de-Dôme. © MaxPPP/Franck BOILEAU

Mardi 22 juin, depuis 6h45, une intervention de gendarmerie est en cours dans le centre-ville de Cunlhat, près d’Ambert, dans le Puy-de-Dôme. Peu avant 14 heures, le GIGN de Dijon est arrivé sur place. Un homme de 57 ans, selon les pompiers, est retranché chez lui. A 18 heures, le chef d’escadron Fabrice Touioui, le commandant de la gendarmerie d’Ambert, fait le point sur la situation : « La négociation se poursuit. On espère toujours une reddition incessamment sous peu. Pour l’instant aucun assaut n’est prévu et on est toujours dans la discussion. L’homme a perdu ses repères. Apparemment c’est un monsieur qui serait bipolaire et il ne suit plus son traitement depuis un certain temps. On ne l’a pas vu armé mais on pense qu’il est armé, on n’en a pas la certitude. Il vit dans une grande maison et il est extrêmement mobile. Quand on lui parle d’un côté de la maison, il part à l’opposé mais ça peut se comprendre, vu son profil psychologique. On espère toujours le faire revenir à un peu plus de raison et que le temps va jouer en notre faveur. On espère vraiment un dénouement proche, pour pouvoir le remettre entre les mains du corps médical ».
 

C’est quelqu’un qui est très troublé

Xavier Carré, adjoint du responsable départemental de la gendarmerie du Puy-de-Dôme, confirme : « Depuis ce matin, nous avons mis en place un dispositif de bouclage pour évacuer les habitants. L’habitation est une maison de bourg qui se trouve en plein centre de la commune de Cunlhat. Nous avons reçu le concours de négociateurs régionaux, du PSIG de Clermont-Ferrand et de Montbrison. En milieu d’après-midi est arrivée l’antenne GIGN de Dijon. Après plusieurs heures de tentatives infructueuses, il y a une trentaine de minutes, nous sommes entrés en contact avec la personne. C’est quelqu’un qui est très troublé et il a des propos assez incohérents. L’objectif des 3 négociateurs est de le ramener à la raison. La phase ultime serait d’intervenir mais on ne veut pas en arriver à ce point ».

Nous avons effectué un bouclage, on a pris la température

Un peu plus tôt dans l'après-midi, le chef d’escadron Fabrice Touioui, le commandant de la gendarmerie d’Ambert, indiquait : « Cette nuit, vers 4h40, le centre opérationnel de la gendarmerie du Puy-de-Dôme a reçu un appel téléphonique d’un monsieur qui se plaignait de ne plus avoir de médicaments pour se soigner. Suite à cela, il a été mis en relation avec les sapeurs-pompiers et ils se sont déplacés sur les lieux. Malheureusement ils ont trouvé porte fermée. A partir de là, ne pouvant plus porter secours, ils ont appelé la gendarmerie. Nous sommes intervenus à compter de 6h45 ». Il enchaîne : « Nous avons effectué un bouclage, on a pris la température. On s’est rendu compte que c’est un monsieur qui a quelques soucis de santé. Nous essayons de rentrer en contact téléphonique avec lui mais c’est extrêmement compliqué. Il semblerait que l’homme soit armé. Une antenne GIGN est en route. C’est simplement pour prendre la température car on est au Ucentre-ville, avec des ruelles. Il peut y avoir un danger. La priorité est d’entrer en contact avec lui, de façon à ce qu’il puisse sortir de lui-même. La gendarmerie est déployée à hauteur d’une trentaine de personnes. Nous avons 3 négociateurs sur place. Ils sont rentrés en contact une première fois mais c’est assez compliqué ». Le GIGN est arrivé sur place peu avant 14 heures. Une équipe du SMUR est également présente. Des gendarmes équipés d'un drone sont sur les lieux. Dans un communiqué la préfecture du Puy-de-Dôme précise : "Les services de sécurité, 30 gendarmes (brigades territoriales et PSIG) et de secours (une quinzaine de sapeurs-pompiers) sont engagés sur site. Compte-tenu de la présence confirmée d’une arme, les équipes du GIGN (antenne de Dijon) viennent d’arriver sur les lieux afin de renforcer les moyens localement mis en oeuvre". 
 

Une équipe du GIGN de Dijon est arrivée à Cunlhat peu avant 14 heures mardi 22 juin.
Une équipe du GIGN de Dijon est arrivée à Cunlhat peu avant 14 heures mardi 22 juin. © Solenne Barlot / FTV

Les voisins ont alerté les gendarmes

Ce matin, Chantal Facy, maire (SE) de Cunlhat, explique : « Un homme est retranché dans sa maison. Les voisins ont alerté les gendarmes dans la nuit car cela fait quelques jours que ce monsieur n’allait pas bien. Ces derniers sont passés plusieurs fois. A 6h30, tout s’est mis en route : pompiers, gendarmes, le PSIG (peloton de surveillance et d'intervention de la gendarmerie. NDLR). On ne sait pas si l’homme est armé. Un voisin affirme que oui mais on n’a aucune assurance ».
 

Des négociateurs présents sur les lieux

Elle poursuit : « On avait été alertés depuis plusieurs jours. On avait essayé de faire intervenir son médecin mais il a refusé. Il n’ouvre plus à personne. Les gendarmes essaient de communiquer avec cet homme. Ils ont réussi à établir un contact mais il ne veut toujours pas ouvrir. Des négociateurs sont arrivés. L’homme dit qu’il veut se faire du mal, il menace de se suicider ».

Un périmètre de sécurité établi

Par précaution, un périmètre de sécurité a été établi.
 

La maire de la commune indique : "On a évacué tout le quartier. On a aussi évacué l’école maternelle et l’école élémentaire. Il y a 85 élèves qui sont à la salle omnisport. Tout le monde va bien". Sur Facebook, la mairie a communiqué afin de rassurer les parents : "Pour des raisons indépendantes de la mairie, les enfants localisés dans les locaux de l'école maternelle de Cunlhat sont regroupés à la salle des sports où ils vous attendent à 11h25. Ils vont tous bien".
 

La commandante Sophie Jourde du SDIS indique : « La personne est retranchée depuis ce matin 5 heures. Elle est apparemment armée. Elle ne souhaite pas ouvrir ni sortir de chez elle. Les sapeurs-pompiers sont sur place, avec les forces de l’ordre. La situation n’a pas évolué et est toujours la même depuis 5 heures ce matin. Une école a été confinée puis évacuée. Dans l’immédiat, le quartier est fermé. Il y une quinzaine de sapeurs-pompiers ». Selon nos informations, GDF a coupé le gaz dans le quartier.

La préfecture du Puy-de-Dôme recommande d’éviter le centre-ville de Cunlhat.

D’après la maire de la commune, l’homme vit seul chez lui.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers