Cécile Bourgeon de retour aux Assises de Riom en tant que victime

Cécile Bourgeon est de retour devant les Assises de Riom ce lundi en tant que victime. La Cour va juger un homme accusé d'avoir violé la mère de la petite Fiona en 2012.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Cécile Bourgeon est de retour devant la justice ce lundi en tant que victime. La mère de la petite Fiona se retrouve cette fois face à un homme accusé de l'avoir violée en 2012.

Ce procès a déjà eu lieu à la Cour d'Assises de Riom en mai dernier mais suite à de nombreux incidents de séance, Maître Canis, l'avocat de l'accusé avait fini par quitter l'audience juste avant les plaidoiries. Il estimait qu'il ne pouvait pas défendre correctement son client, les avocats de Cécile Bourgeon Gilles-Jean et Renaud Portejoie réfutant toute évocation de l'affaire Fiona. Face à cette situation exceptionnelle, le bâtonnier avait été appelé en renfort pour trancher. Il avait finalement été décidé de reporter l'audience.

Un nouveau procès

Quatre mois plus tard, un nouveau procès a donc débuté aujourd'hui à 14 heures, à huis clos comme le précédent. Cécile Bourgeon a été amenée sous escorte car elle est toujours détenue à la prison de Corbas. Elle assiste au procès à côté d'une seconde victime du même violeur présumé.

Une autre échéance attend Cécile Bourgeon d'ici la fin de l'année. Poursuivie pour coups et blessures involontaires en réunion sur mineur de moins de 15 ans suite à la dispatition de Fiona, sa fille, en 2013, Cécile Bourgeon comparaîtra du 15 au 25 novembre. Dans le box, elle sera aux côté de Berkane Maklouf son ex-compagnon, lui aussi poursuivi pour les mêmes chefs d'accusation, un procès très attendu puisque les deux co-accusés s'accusent mutuellement d'avoir porté les coups mortels à la fillette dont le corps n'a toujours pas été retrouvé.

Le violeur présumé du procès de cette semaine apparaît d'ailleurs aussi dans cette affaire. Peu de temps après la disparition de Fiona, Cécile Bourgeon l'avait en effet mis en cause. Elle avait alors indiqué aux enquêteurs qu'il pouvait être à l'origine de l'enlèvement de sa fille, enlèvement qu'il aurait organisé pour se venger d'elle après sa plainte pour viol.