A Clermont-Ferrand, ils offrent un petit-déjeuner aux plus démunis

Publié le
Écrit par S.B avec Alfonso Martinez

Tout au long de l'hiver et jusqu'au printemps, l'Ordre de Malte, la plus ancienne des organisations humanitaires, organise chaque dimanche des petits déjeuners solidaires à Clermont-Ferrand. L'occasion pour les bénévoles de partager café et viennoiseries mais surtout d'établir un lien social avec celles et ceux que la vie n'a pas épargné. Leur mission : apporter du réconfort durant cette période hivernale.

Chaque dimanche, à Clermont-Ferrand, l’Ordre de Malte propose des moments de réconfort et d'attention autour d'un café pour discuter et se détendre. L’accueil est inconditionnel. Les bénévoles de l'Ordre de Malte constatent tous les dimanches que la précarité revêt plusieurs visages. Véronique raconte : « Cela fait un petit moment que je suis au chômage et c’est vrai que ce n’est pas évident quand on n’a pas de diplôme. C’est pour cela que je viens ici. Ça me permet de faire des rencontres, de parler de mes difficultés… Le bouche-à-oreille, c’est ce qu’il y a de mieux quand on veut s’en sortir. Aide-toi et le ciel t’aidera ! » Eric renchérit : « Les gens nous regardent un peu bizarrement. Je suis tombé dans la misère parce que j’ai perdu mes parents. Je me suis laissé aller, puis j’ai perdu mon travail, j’ai eu des problèmes de santé, tout s’est enchaîné. Maintenant j’en suis là, j’essaie de remonter la pente, mais c’est difficile. »

D'autres actions

Les crises qui se sont succédé récemment ont aggravé les conditions de vie. Aujourd'hui, il devient urgent de déployer et de coordonner d'autres activités de proximité afin de venir en aide aux plus fragiles, alerte Patrice Vermeulen, délégué départemental de l’Ordre de Malte : « Quand nous allons avoir terminé avec ce petit-déjeuner, on continue avec une opération qui s’appelle Solimalte où on fait de la maraude alimentaire doublée d’une maraude sanitaire. Nous faisons également de l’accueil et de l’hébergement d’urgence, en particulier cet hiver si Monsieur le préfet déclenche le plan « grand froid ». Nous serons présents dans les gymnases pour accueillir les personnes qui seront mises à l’abri. »

durée de la vidéo : 02min 08
Tout au long de l'hiver et jusqu'au printemps, l'Ordre de Malte, la plus ancienne des organisations humanitaires, organise chaque dimanche des petits déjeuners solidaires à Clermont-Ferrand. L'occasion pour les bénévoles de partager café et viennoiseries mais surtout d'établir un lien social avec celles et ceux que la vie n'a pas épargné. Leur mission : apporter du réconfort durant cette période hivernale. ©A.Martinez/C.Fallas/B.Ordas / France 3 Auvergne

Une mobilisation quasi-permanente

Il faut relever que l'Ordre de Malte reste l’une des rares associations ouverte aux plus démunis pendant le week-end, explique Philippe Chopin, préfet du Puy-de-Dôme : « J’ai présidé en début d’hiver un comité de coordination de l’aide alimentaire. On s’est aperçus qu’il y avait des trous dans la raquette. L’Ordre de Malte, justement, comble ces trous avec des petits déjeuners, des dîners le samedi soir hors période hivernale… On s’est aperçus que personne ne couvrait cette partie-là." En dehors de ces rendez-vous dominicaux, l'Ordre de Malte poursuit sa mobilisation durant tout l'hiver.

Un plan de veille hivernale

Depuis le 1er novembre 2022 et jusqu’au 31 mars 2023, le dispositif de veille hivernale a été activé dans le Puy-de-Dôme, indique la préfecture. « En matière d’hébergement d’urgence pérenne, de nouvelles places sont créées tous les ans nous permettant de sortir d’une gestion dite "au thermomètre" et évitant ainsi d’avoir recours à des ouvertures ponctuelles limitées à la période hivernale. » Dans le Puy-de-Dôme, 54 places « d’hébergement d’urgence pérennes » ont été créées en 2022, « portant la capacité à 1078 places. » En complément, en cas de grand froid, une attention particulière est portée au repérage, la mise à l’abri et l’accompagnement des personnes sans abri.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité