Budget participatif de Clermont-Ferrand : pour voter, c’est maintenant

Depuis le 10 mai et jusqu’au 11 juin, toutes les personnes résidant, étudiant ou travaillant à Clermont-Ferrand peuvent voter pour cinq projets soumis à la ville par des particuliers et des associations dans le cadre du budget participatif et qu'ils souhaiteraient voir être réalisés. La municipalité clermontoise met 5% de son budget d'investissement annuel à disposition des projets citoyens dans le cadre de cette troisième édition du dispositif.

La mise en œuvre du troisième budget participatif clermontois depuis 2018 en est actuellement à sa troisième étape. Les contributeurs pouvaient proposer leurs idées pour Clermont-Ferrand du 12 au 30 octobre 2022. Celles-ci ont ensuite été analysées par les services techniques de la ville jusqu’au 1er mai 2023.

C’est à présent le moment de voter pour le(s) projet(s) le(s) plus pratique(s), original.aux, utile(s) ou innovant(s).

Les budgets participatifs sont dans l'air du temps dans les villes françaises, l’idée étant que la place publique ressemble plus à ses habitants et que ceux-ci s’en emparent, s’expriment quant à l’utilisation des finances publiques et l’aménagement du lieu de vie où ils évoluent.

 

Les projets proposés

 

34 propositions de projets ont été soumises par des particuliers et associations clermontoises. Des suggestions diverses et variées à la municipalité concernant l’aménagement territorial, l’environnement, la culture, la vie quotidienne, le sport ou la rénovation de lieux qui comptent pour les Clermontois, comme celle du mur d’escalade du gymnase Robert Pras, par exemple.

 

Plutôt atelier radio ou street art  ?

Flore, contributrice à l'appel à projets, a soumis l’idée d’une webradio pour les habitants du quartier clermontois la Gauthière. Objectif : y implanter ce média, notamment auprès des « publics invisibilisés ». Elle sollicite un équipement pour réaliser podcasts et émissions.

« Ce média est un formidable moyen d'expression, ludique et enrichissant. Une radio dans notre quartier pourrait constituer un lieu d'échange, ce qui est indispensable aujourd'hui »

argumente-t-elle sur la page internet de la ville où les projets sont présentés. Elle a budgété sa proposition à 10 000 euros

Aménagement du territoire

L'association clermontoise « Bien vivre en terres montferrandaises » (associations et collectifs peuvent aussi proposer des projets) porte l’idée, elle, de l’aménagement de la place de la Rodade pour en faire un espace convivial. Celui-ci comprendrait l’ouverture d’un parc sur la rue de la Rodade, l’implantation de bancs, tables de pique-nique et de ping-pong et d’un baby-foot. Objectif : structurer le parc pour qu’il devienne « un point de rendez-vous qualitatif du quartier » permettant de s’asseoir, discuter, se rencontrer. L’association préconise un budget conséquent de 280 000 euros

La rénovation du mur d'escalade du gymnase Robert Pras plébiscitée

Le projet récoltant ce mercredi 24 mai le plus de suffrages est celui proposant la rénovation et l’amélioration du mur d’escalade du gymnase Robert Pras, un équipement municipal clermontois dédié à cette discipline. Porté par l’association CUC Escalade, elle décrit la structure actuelle comme « vieillissante, en partie inutilisable et plus en phase avec une pratique moderne et sécurisante de l'escalade ». 299 votants semblent partager le même avis et de nombreux commentaires en témoignent sur la page de présentation du projet, tel celui du contributeur Sébastien Masséglia :

« Ce mur d'escalade a permis à mes enfants de découvrir l'escalade il y a près de 15 ans. Des centaines d'enfants et d'adultes ont eu cette chance depuis. Par le passé (…), il  avait déjà été question de rénover cette structure qui était déjà désuète. Un mur public de qualité encouragera les bénévoles des clubs à donner la chance de découvrir cette activité dans un contexte associatif généreux »

Le collectif sollicite une rénovation complète aux normes actuelles, la refonte du mur pour pouvoir l’utiliser avec les matériels actuels et un espace blocs pour diversifier les pratiques. Ainsi qu’une enveloppe de 200 000 euros de la part de la Ville pour réaliser le projet.

Combien de projets seront retenus ?

Dans chacun des cinq secteurs de la ville cartographiés ici ainsi que pour le secteur intitulé " Toute la ville " pour les projets multi-quartiers, les trois projets qui auront recueilli le plus de votes seront retenus, dont un projet " végétalisation " et un projet situé en quartier prioritaire de la politique de la ville, jusqu'à épuisement de l'enveloppe dédiée soit deux millions d'euros.

Dans les secteurs où aucun projet de végétalisation n'est proposé, deux projets minimum seront retenus.

Les projets plébiscités par les habitants seront financés et réalisés par la ville de Clermont-Ferrand en 2024 ou 2025 au plus tard.

Comment et où voter ?

On peut voter sur internet ou sur formulaire papier. Pour ce faire, urnes et bulletins papier sont mis à disposition dans les lieux municipaux suivants : Hôtel de Ville de Clermont-Ferrand, Mairie annexe de Montferrand, Mairie annexe des Vergnes, centres sociaux (anciennement maisons de quartier). Plusieurs stands sont également tenus sur les marchés, notamment par l'équipe " Innovation et participation " de la Ville.

Il est possible de voter pour cinq projets.

Ce mardi 23 mai à 19h, 3391 votes étaient enregistrés. Il reste 19 jours pour exprimer sa voix et peut-être, voir Clermont-Ferrand vous ressembler un peu plus ?

Ici un projet qui a vu le jour grâce au budget participatif : les douches pour personnes sans domicile fixe.

Et ci-dessus, une photo du chalet du jardin Lecoq devenu une résidence d’artistes dans le cadre du budget participatif de la Ville. Un projet initié par deux Clermontois souhaitant rénover ce chalet à la façade bien connue des habitants pour le valoriser et lui donner une nouvelle vie. Le projet initial était d'en faire un lieu d'exposition. Des échanges avec la municipalité ont conduit à le faire évoluer vers la création d’une résidence d'artistes.