"C'est critique, mais pas catastrophique" : malgré le manque de neige, l'optimisme des stations de ski en Auvergne

Voilà trois semaines que la neige n'a pas fait son apparition. À quelques jours du début des vacances de février, les stations de ski d'Auvergne restent optimistes. Selon les prévisions météo, des chutes de neige sont attendues les 8 et 9 février. De quoi redonner espoir.

Les vacances d’hiver approchent à grands pas, et la neige commence à se faire prier dans les stations de ski. Au Lioran, dans le Cantal, seulement 12 pistes sont ouvertes. "C’est critique, mais pas catastrophique", confie Hervé Pounau, directeur de la station. Des chutes de neige sont prévues entre le 8 et le 9 février, quelques heures avant le début des vacances scolaires. "Elles devraient nous permettre d’ouvrir le domaine correctement", assure Hervé. Mais si ces dernières seraient trop timides, voire inexistantes, il prépare tout de même des animations et activités annexes, "au cas où".

Piste de luge, tyrolienne, patinoire, sorties randonnées, réouverture des pistes de vélo… "On a même rouvert le minigolf, chose que nous ne faisons pas d’habitude". La neige de culture est également prête "à reproduire le schéma de production qui a été mise en place jusque-là et qui nous permet de garder les 12 pistes ouvertes depuis le début de la saison", explique le directeur du Lioran.

Mais le mental ne faiblit pas. "Rien n’est joué. On peut encore faire une bonne saison si les cieux sont avec nous. Sur les domaines comme le nôtre, on ouvre avec 30 cm de neige. Donc ça peut tomber du jour au lendemain", explique-t-il, confiant.

Des activités quatre saisons

Du côté du Mont-Dore, dans le Puy-de-Dôme, ce n’est pas vraiment mieux. Seulement 4 pistes sur 32 sont ouvertes. Mais là encore, le moral de Christophe Boivin n’est pas au plus bas. "Ça aurait pu être pire. Cette semaine, les nuits ont été froides, donc cela nous permet de conserver le peu de neige que l’on a". Car voilà trois semaines que le domaine n’a pas eu la visite de la dame blanche. "La neige est restée bonne, compacte et froide".

Lui aussi, espère que les prévisions météo sont bonnes et que des précipitations vont faire leur apparition à la veille des vacances scolaires. "On reste optimiste et on croise les doigts", et en attend, eux aussi, ils prévoient un plan B. "S’il ne neige pas, on sera en version hybride, avec des activités quatre saisons, comme le fat bike, le kart, la tyrolienne, l’accrobranche… Ces activités seront prêtes, et on sera réactif, on s’adapte." Ici aussi, la neige de culture a déjà fait son apparition depuis le début de la saison.

Le directeur de la station de Super Besse, Vincent Gatignol, n'échappe pas à l'inquiétude. Sur son domaine, 11 pistes sur 26 sont ouvertes. Et lui aussi, il met beaucoup d'espoir sur les précipitations annoncées. "On a un champ de neige qui tient la route et on espère que la météo de fin de semaine prochaine ne mettra pas en péril ce qu’on a, mais qu'elle nous soit plutôt favorable. Il faut trouver des moyens de positiver, et la météo en fait partie". Si jamais les pistes sont surfréquentées, "il y aura des activités alternatives pour s'amuser", conclue-t-il. 

Tout le monde espère donc que les précipitations attendues soient favorables pour que les vacanciers puissent profiter pleinement des domaines skiables.