La circulation perturbée sur les autoroutes qui traversent le Massif Central

Passer le péage de Gerzat, c'est se rapprocher des vacances / © Thierry Zoccolan - AFP
Passer le péage de Gerzat, c'est se rapprocher des vacances / © Thierry Zoccolan - AFP

Une circulation très difficile, c’est ce qu’annonçaient les prévisions de Bison Futé à l’occasion du chassé-croisé des vacances samedi 11 août. Les automobilistes se rendant dans le sud de la France en traversant le Massif Central ont été ralentis par plusieurs bouchons.
 

Par Cyrille Genet

Avec 160 kilomètres de ralentissements observés samedi 11 août à 10 heures, la situation était meilleure qu'une semaine plus tôt où on avait relevé en France 200 kilomètres de circulation perturbée à la même heure.

Cependant l’axe A71-A75 qui traverse l’Auvergne du nord au sud connaissait déjà quelques ralentissements, relayés sur le site de Bison Futé.

Il fallait le lever le pied au nord d’Orléans sur 4 kilomètres sur l’A71 dans le sens Paris-Bordeaux, puis à hauteur de Doyet pour 5 kilomètres et de nouveau de Vicq à Gannat dans l’Allier (3 kilomètres). Enfin il fallait patienter sur 8 kilomètres avant de passer le péage de Gerzat dans le Puy-de-Dôme.

Au sud de Clermont-Ferrand il fallait compter avec 8 kilomètres de bouchon de Verrières à Millau sur l’A75, toujours dans le sens des départs, à cause d’un accident matériel entre 2 voitures puis 12 kilomètres de la Bastide-Pradines à L’Hospitalet-du-Larzac à cause d’une voiture en panne, situation compliquée par une circulation plus chargée que d’habitude.

Et enfin en arrivant sur l’A9, il fallait composer avec 37 kilomètres de circulation en accordéon entre Montblanc et Narbonne.

Dans tous les cas, il est bon de faire une pause toutes les deux heures tout de même.
 



 

Sur le même sujet

Les + Lus