• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Clermont-Ferrand : du cannabis retrouvé dans des sépultures de Gaulois

L'exposition du musée Bargoin, à Clermont-Ferrand, révèle les corps inhumés des Gaulois avec, à leurs pieds, des offrandes portant des traces de cannabis. / © L. Pastural / France 3 Auvergne
L'exposition du musée Bargoin, à Clermont-Ferrand, révèle les corps inhumés des Gaulois avec, à leurs pieds, des offrandes portant des traces de cannabis. / © L. Pastural / France 3 Auvergne

L'exposition "Sorties de fouilles" au musée Bargoin, à Clermont-Ferrand, présente les corps inhumés des Gaulois et des Romains du deuxième siècle avant Jésus-Christ. Surprenant, des traces de cannabis ont été retrouvées dans les offrandes, près des corps. 

Par Marie Besse

Les corps retrouvés ont été inhumés à la fin du 2e siècle avant notre ère. Parmi les offrandes, posées à côté des corps, des traces de vin ont été décelées, mais pas seulement : "C'est très rare, mais nous avons trouvé des psychotropes. Des traces de cannabis ont été analysées", précise Marie Bèche-Wittmann, directrice adjointe du musée Bargoin.

L'exposition «  Sorties de fouilles » nous renseigne sur le mode de vie des gaulois et des romains, mais aussi sur le travail des archéologues. En 2015, les archéologues fouillaient la zone d’aménagement concertée des Montels III à Cébazat aux lieux-dits « Maison Blanche » et « Champ Roche » et mettaient au jour une tranche de vie de nos ancêtres gaulois et gallo-romains.

Le musée présente les découvertes réalisées alors : un sanctuaire et des sépultures gauloises, un temple antique installé le long d’une voie romaine et un village routier avec ses activités artisanales et sa nécropole.

Expo : du cannabis dans les offrandes au musée Bargoin, à Clermont-Ferrand
L'exposition "Sorties de fouilles" au musée Bargoin, à Clermont-Ferrand, présente les corps inhumés des Gaulois et des Romains du 2e siècle avant Jésus-Christ. Des traces de cannabis ont été retrouvées dans les offrandes, près des corps.  - L. Pastural, J. Jazeix, B. Courtine / France 3 Auvergne


Sur le même sujet

Top 14 : Franck Azéma analyse la défaite de l'ASM en finale contre Toulouse

Les + Lus