VIDEO. Clermont-Ferrand : Eric Faidy, candidat LREM aux municipales, chahuté lors de ses vœux

Samedi 11 janvier, à Clermont-Ferrand, le candidat LREM Eric Faidy a vu sa présentation des vœux chahutée. Une centaine de manifestants contre la réforme des retraites était devant sa permanence, ainsi que des Gilets jaunes. Une grosse bousculade et des bagarres ont eu lieu.
 

Samedi 11 janvier, des opposants à la réforme des retraites et des Gilets jaunes ont perturbé les voeux d'Eric Faidy, candidat LREM aux élections municipales de Clermont-Ferrand.
Samedi 11 janvier, des opposants à la réforme des retraites et des Gilets jaunes ont perturbé les voeux d'Eric Faidy, candidat LREM aux élections municipales de Clermont-Ferrand. © Pascale Félix / France 3 Auvergne
Samedi 11 janvier, Eric Faidy, candidat investi par LREM pour les municipales de Clermont-Ferrand, a vu sa présentation des vœux auprès de ses militants chahutée, en fin de matinée. Une centaine de manifestants a tenté de pénétrer dans la permanence du candidat. Il s’agissait de militants opposés à la réforme des retraites et de Gilets jaunes. Une bousculade a eu lieu. Les forces de l’ordre ont dû intervenir. Eric Faidy est alors sorti de sa permanence afin de tenter de calmer le jeu. Mais il a été pris à parti par une dizaine de personnes, bousculé et copieusement insulté. Les manifestants ont essayé de l’habiller de chasubles de cheminots et de gilets jaunes. Ils lui reprochent d’être le candidat de LREM et d’être un salarié de l’entreprise Michelin. Il est accusé d'avoir participé à la délocalisation d'emplois de Clermont-Ferrand en Roumanie, ce qui ne passe pas auprès des manifestants. Deux manifestants sont parvenus à s’introduire à l’intérieur de la permanence. Ils ont été expulsés manu militari par les partisans d’Eric Faidy et une bagarre a alors éclaté. Les forces de l’ordre sont à nouveau intervenues. Des manifestants ont jeté des œufs sur la permanence. A la mi-journée, la tension était encore palpable aux abords de la permanence du candidat LREM. Eric Faidy a déclaré : « Ce qui me marque c’est que, hier, le maire sortant de Clermont-Ferrand était en tête du cortège des manifestants et que ce matin les mêmes manifestants sont devant ma permanence pour m’empêcher de recevoir mes invités, pour m’empêcher de leur parler du projet de transformation de Clermont-Ferrand ».

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections la république en marche manifestation économie social