Clermont-Ferrand. Franck Riester : “Je veux faire de l’émancipation artistique et culturelle un droit pour tous”

Le ministre de la culture, Franck Riester en visite à Clermont-Ferrand, lundi 8 juillet, lors de la visite du chantier de la Comédie scène nationale. / © C.Genet/France 3 Auvergne
Le ministre de la culture, Franck Riester en visite à Clermont-Ferrand, lundi 8 juillet, lors de la visite du chantier de la Comédie scène nationale. / © C.Genet/France 3 Auvergne

Le ministre de la Culture, Franck Riester était en visite, lundi 8 juillet, à Clermont-Ferrand. Il s'est notamment rendu au Centre d’Initiation à l’art et sur le chantier de la Comédie scène nationale. Il a signé deux conventions territoriales d’éducation aux arts et à la culture. 
 

Par D.Cros

Le ministre de la Culture, Franck Riester, était en déplacement lundi 8 juillet à Clermont-Ferrand. C’était la première fois depuis sa nomination qu’il se rendait dans le Puy-de-Dôme. 

Il a abordé de nombreux thèmes au cours de cette journée : éduquer à l'art dès les premiers mois, profiter de la petite enfance pour multiplier les expériences ou encore faire découvrir le monde aux citoyens en devenir. Il a déclaré : "Conformément à l’engagement d’Emmanuel Macron, je veux faire de l’émancipation artistique et culturelle un droit pour tous". 
 

Franck Riester s’est rendu au Centre d’initiation à l’art à destination des 0-6 ans, Mille formes. Un lieu unique en France créé par la ville de Clermont-Ferrand en partenariat avec le Centre Pompidou. Il a rencontré des bébés et des enfants. Tous réagissent aux histoires, aux chants et aux images. "Cet éveil culturel est essentiel pour que la malnutrition culturelle à laquelle on est confronté puisse disparaître dans les années qui viennent. Il faut que nous puissions donner la possibilité aux plus jeunes d’avoir accès aux œuvres et à la pratique culturelle le plus tôt possible" a expliqué le ministre de la Culture.
 

Il s’est également rendu sur le chantier de la Comédie scène nationale. Un lieu qui ouvrira ses portes au printemps 2020. La ville de Clermont-Ferrand sa candidature pour devenir Capitale européenne de la culture en 2028. "C’est construire du vivre ensemble, construire les citoyens de demain, s’interroger sur le monde, c’est débattre et échanger et devenir une communauté de destin" a déclaré Olivier Bianchi, maire de Clermont-Ferrand.
 
 

Au cours de la journée, le ministre de la Culture a également rencontré le personnel de la Direction Régionale des Affaires Culturelles Auvergne-Rhône-Alpes. 
 

Il a terminé sa visite en se rendant au Musée départemental de la céramique de Lezoux. Il a signé deux conventions territoriales d’éducation aux arts et à la culture. 

Le dernier déplacement officiel d’un ministre de la Culture remonte à mars 2016, avec la venue d’Audrey Azoulay, alors ministre de François Hollande.

A lire aussi

Sur le même sujet

Lyon : spectaculaire incendie dans une entreprise de Villeurbanne

Les + Lus