Clermont-Ferrand : pas de vacances pour le projet d'aménagement de l'Hôtel Dieu

Publié le Mis à jour le
Écrit par S. Moccozet et S. Montéro

L'enquête publique préalable au permis d'aménager le site de l'Hôtel Dieu à Clermont-Ferrand est ouverte depuis le 20 juillet. Elle se terminera le 28 août. L'opposition municipale dénonce le flou qui entoure le projet, le maire socialiste répond en évoquant une "malhonnêteté intellectuelle".

Avec le lancement de l'enquête publique, c'est une nouvelle polémique autour de l'Hôtel-Dieu qui est née entre la municipalité socialiste de Clermont-Ferrand et l'opposition municipale. Cette friche doit être vendue à des investisseurs privés à la fin de l'année et, conformément à la loi, les Clermontois sont invités à se prononcer sur ce projet qui prévoit la réalisation d'un lotissement de 31 lots.

 

L'Hôtel-Dieu, c'est une friche de 4,5 hectares en plein centre-ville. Ici, des bureaux, des commerces, des logements devraient voir le jour, ainsi qu'une esplanade à proximité de la future bibliothèque communautaire. Le rachat par des investisseurs privés, avec revente d'une partie à la ville, doit intervenir à la fin de l'année. "Pour pouvoir maintenir la vente dans l'année qui suit l'accord, il faut que tout ça se passe entre le 1er et le 25 décembre", explique Olivier Bianchi, le maire socialiste, "en rétro-planning, l'enquête publique est au mois d'août. J'avais conscience que le mois d'août pouvait être gênant, c'est pour cela que j'ai rajouté deux semaines".

 

L'enquête publique dure donc 40 jours. Mais, dès le départ, l'opposition de droite dénonce le manque de transparence de la municipalité sur le projet. "Nous soupçonnons le maire de vouloir bétonner le site de l'Hôtel Dieu", affirme Jean-Pierre Brenas (Les Républicains). C'est un procès d'intention, juge Olivier Bianchi, bien que le projet prévoie une surface bâtie de 72 000 m2 contre 55 000 m2 aujourd'hui. "Les Clermontois ne veulent pas d'un nouveau Carré Jaude 2", dit son adversaire politique, "ils veulent des îlots de fraicheur, de l'urbanisme moderne". Le maire répond : "il y aura aussi des espaces verts".

 

L'enquête publique se déroule jusqu'au 28 août. Le dossier est consultable en mairie. "Nous ne cachons rien aux Clermontois, ils peuvent venir en mairie donner leur opinion et il y aura bien d'autres occasions de débattre avec eux sur ce projet notamment sur chacun d'entre eux quand ils commenceront à voir le jour".



Reportage de Sandrine Montéro et Jean Jazeix. Montage de Dominique Leyerloup. Intervenants : Jean-Pierre Brenas (Les Républicains, chef de l'opposition municipale à Clermont-Ferrand), Olivier Bianchi (Maire PS de Clermont-Ferrand)




Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité