• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Clermont-Ferrand : première « ville apprenante » de l’UNESCO en France

Clermont-Ferrand appartient désormais au réseau des villes apprenantes de l'UNESCO / © MaxPPP
Clermont-Ferrand appartient désormais au réseau des villes apprenantes de l'UNESCO / © MaxPPP

Clermont-Ferrand est la première ville française à intégrer le réseau mondial des « villes apprenantes » de l’UNESCO. En rejoignant les 177 cités réparties dans 41 pays, la ville auvergnate s’engage à développer l’apprentissage tout au long de la vie. 

Par Kamel Tir

Clermont-Ferrand est la première ville française à intégrer le réseau mondial des « villes apprenantes » de l’UNESCO. En rejoignant les 177 cités réparties dans 41 pays, la ville auvergnate s’engage à développer l’apprentissage tout au long de la vie.

Créé en 2013, à Pékin, le réseau mondial UNESCO des « villes apprenantes » a pour vocation de favoriser le partage des expériences, des bonnes pratiques et de mutualiser les expertises. Ces villes apprenantes ont en commun des objectifs définis par l’UNESCO :

• Promouvoir un apprentissage intégrateur, pour l’emploi et au travail, dans les systèmes d’enseignement, et favoriser une culture de l’apprentissage tout au long de la vie ;

• Autonomiser les individus et promouvoir la cohésion sociale, en les incitant et en leur donnant les moyens de participer activement à la vie publique ;

• Soutenir le développement économique et la prospérité culturelle en soutenant l’accès, à la culture, aux technologies et aux loisirs ;

• Promouvoir le développement durable, en changeant nos façons de penser et d’agir grâce à l’éducation ;

• Stimuler la mobilisation et l’utilisation des ressources, l’échange des idées et encourager les citoyens à partager leurs talents et savoirs ;

• Renforcer la volonté et l’engagement politique dans les stratégies de construction des villes apprenantes.

« On place les savoirs, tous les savoirs, au cœur de tout » explique Philippe Bohelay, adjoint au maire de Clermont-Ferrand. "C’est aussi reconnaître en chacun d’entre nous quelqu’un qui sait quelque chose qu’il peut transmettre. Et c’est souvent  ce qui le met en situation de mieux recevoir le savoir des autres ».

A Clermont-Ferrand, le thème de la viande a été retenu. A travers lui, il pourra être question de science, d’économie, d’écologie, d’éthique, etc. Un thème dont on devrait avoir beaucoup à apprendre.

Sur le même sujet

Abattage des platanes malades à Grenoble

Les + Lus