• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Clermont-Ferrand : la success-story d’un bracelet made in Auvergne

Avec leur bracelet, ils ont fait le buzz sur les réseaux sociaux. « Le vent à la française » : c'est le nom d'une start-up installée à Clermont-Ferrand. Depuis 2016, elle produit des bracelets. Son argument marketing de poids : du 100% local. / © K. Tir / France 3 Auvergne
Avec leur bracelet, ils ont fait le buzz sur les réseaux sociaux. « Le vent à la française » : c'est le nom d'une start-up installée à Clermont-Ferrand. Depuis 2016, elle produit des bracelets. Son argument marketing de poids : du 100% local. / © K. Tir / France 3 Auvergne

Avec leur bracelet, ils font le buzz sur les réseaux sociaux. « Le vent à la française » : c'est le nom d'une start-up installée à Clermont-Ferrand. Depuis 2016, elle produit des bracelets avec un argument marketing de poids : du 100 % local.
 

Par Baptiste Galmiche

C’est l’histoire d’un bracelet fabriqué en Auvergne, près de Clermont-Ferrand. Dans un ESAT, établissement médico-social pour l’insertion sociale et professionnelle des adultes handicapés, on réalise des bracelets originaux conçus par l’entreprise « Le vent à la française ». Cette start-up a été créée en décembre 2016 par Charles Tissier et Louis Chaumeil, deux jeunes entrepreneurs âgés de seulement 23 ans.
Instagram, Facebook, etc. Ils sont sur tous les réseaux sociaux et sont suivis par plus de 100 000 personnes. Leur argument marketing : la fabrication locale.

« C’est très important aujourd'hui de rester made in France et d’avoir, en plus, des services de proximité. Travailler avec des ESAT est un argument marketing. Comme le made in France, c’est très important pour nous, mais c’est aussi le côté social qui nous intéresse dans notre entreprise », explique Charles Tissier, co-fondateur de la start-up Le vent à la française.

Faire travailler les entreprises locales : un argument payant. L'entreprise comptait 30 000 clients en 2017. La start-up conçoit également des bonnets. Dès le mois de septembre, elle fabriquera des chaussettes. Des produits distribués par 40 revendeurs dont certains se trouvent à l’étranger.
Clermont-Ferrand : la success-story d’un bracelet made in Auvergne
Avec leur bracelet, ils ont fait le buzz sur les réseaux sociaux. « Le vent à la française » : c'est le nom d'une start-up installée à Clermont-Ferrand. Depuis 2016, elle produit des bracelets. Son argument marketing de poids : do 100% local. Intervenants : Louis Chaumeil, Co-fondateur de la start-up "Le vent à la française" / Élise Jiber / Charles Tissier, Co-fondateur de la start-up "Le vent à la française" - B. Galmiche / B. Lebret / S. Salmon / France 3 Auvergne

 

Sur le même sujet

Mois sans tabac : l'hypnose de plus en plus choisie pour arrêter de fumer

Les + Lus