Clermont-Ferrand : trois suspects deférés après les tirs avenue de Charras

Trois des quatre hommes gardés à vues depuis mardi 3 novembre dans le cadre de l’enquête sur des coups de feu avenue de Charras sont entendus vendredi matin à 10 heures par le parquet de Clermont-Ferrand.

Dans la soirée du dimanche 1er novembre 2015, des coups de feu ont été tirés dans le quartier de la gare à Clermont-Ferrand.
Dans la soirée du dimanche 1er novembre 2015, des coups de feu ont été tirés dans le quartier de la gare à Clermont-Ferrand. © Valérie Riffard
Trois membres d’une même famille sont déférés vendredi matin devant le parquet de Clermont-Ferrand, dans le cadre de l’enquête sur des coups de feu tirés de dimanche soir, peu avant minuit sur les vitrines d’une dizaine de commerces avenue de Charras, dans le quartier de la gare à Clermont-Ferrand. Un quatrième homme interpellé mardi a vu sa garde à vue levée hier soir.
 
Ces tirs seraient liés aux événements du dimanche après-midi, où des jeunes du quartier des Vergnes et des forains avaient échangés des coups  feu.
 
Les mis en cause ont été interpellés mardi dans un camp de gens du voyage installé à Lempdes, près de Clermont-Ferrand.
 
Ils sont arrivés devant le ministère public bien encadrés : en plus des policiers habituellement présents, une demi compagnie de CRS, et des membres du RAID.
 
L’ambiance était tendue vendredi matin devant le tribunal. Des membres de la famille des mis en cause étaient venu les soutenir. Ils protestent contre le fait que les interpellations n’aient lieu que dans un camp. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers police société sécurité
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter