Clermont-Ferrand : un chien oublié dans une voiture, 17 enfermés dans des cages, les pet-sitters poursuivis pour mauvais traitement

Publié le Mis à jour le
Écrit par Stéphanie Vinot .

La police a saisi 18 chiens chez un pet-sitter non-déclaré à Clermont-Ferrand. Un chien avait été oublié dans une voiture au soleil. Les 17 autres étaient dans des cages entre le salon et le garage. Le pet-sitter est en garde à vue

La police de Clermont-Ferrand a saisi 18 chiens et un chat chez un pet-sitter de Clermont-Ferrand samedi 13 août 2022.

Les forces de l’ordre ont d’abord été appelées pour un chien oublié dans une voiture. Les policiers ont trouvé un berger mal en point dans une voiture au soleil. Ils ont également été intrigués par des aboiements en provenance d’une maison. Ils ont découvert 17 chiens dans des cages réparties entre le salon et le garage.

Les animaux étaient en bonne santé, ils n’étaient pas agressifs, ils avaient à boire et à manger, les locaux étaient bien entretenus mais la police a jugé que les conditions n’étaient pas réunies pour accueillir des chiens correctement.

"Choqués"

L’association protectrice des animaux de Gerzat est venue les chercher. "Le chien dans la voiture se remet tout doucement", explique Ramon Ferrer, président de l'APA. "Il a eu la visite d'un vétérinaire qui l'a douché d'urgence. Deux heures après avoir été sorti de la voiture, il avait encore 39 ° de température. Ses propriétaires étaient en vacances. Ils reviennent dès ce soir pour récupérer leur chien."

L'APA a réussi à contacter la plupart des maîtres. "Ils sont tous choqués", confie Ramon Ferrer. Beaucoup ont choisi d'interrompre leurs vacances pour venir chercher leur animal au chenil. "Nous attendons des gens ce soir jusqu'à 21h", continue Ramon Ferrer. D'autres mobilisent leur famille pour se déplacer jusqu'à l'APA en attendant de pouvoir rentrer. "Il nous reste un chat non-pucé pour lequel nous n'avons aucune information, un chien avec une puce d'identification étrangère et deux chiens pour lesquels nous n'arrivons pas à contacter les propriétaires car nous n'avons pas les bons numéros."

L'homme de 28 ans, qui s'occupait des animaux au moment de l'intervention de la police, a été placé en garde à vue. Il n'était pas déclaré en tant que pet-sitter. Il a expliqué aux enquêteurs que c’était sa petite amie qui avait en charge les chiens. Il la remplaçait le temps qu’elle était partie au travail. "C'est une personne que nous connaissons", indique Ramon Ferrer. " Cette jeune femme avait déjà fait l'objet d'un retrait d'animaux en tant qu'éleveuse et d'un signalement au parquet en tant pet-sitteuse."

La jeune femme a été placée à son tour en garde à vue samedi soir. L'enquête a mis au jour qu'elle était déclarée en tant qu'auto-entrepreneuse et qu'elle recrutait ses clients sur les réseaux sociaux et le site Leboncoin. Elle prenait 8 euros par jour.

Le couple a été libéré dimanche avec une convocation en justice en mars 2023 pour mauvais traitement envers des animaux.

Certification

Pour rappel, un pet-sitter est une personne que les propriétaires d'animaux embauchent lorsqu'ils sont absents pour garder leur chien ou leur chat.

Selon le site Toutoupourlechien, pour exercer dans la légalité, un pet-sitter doit obtenir une certification. Il s’agit de l’ACACED : attestation de connaissances pour les animaux de compagnie d’espèces domestiques. Il doit déclarer son activité auprès de la Direction départementale de la protection des populations. Enfin le pet-sitter doit être assuré.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité