Coronavirus Covid 19. Clermont-Ferrand : la halle Saint-Joseph va rouvrir son marché sous la forme d'un "drive fermier"

Le marché de la halle Saint-Joseph de Clermont-Ferrand, fermée pour cause de confinement contre le coronavirus, va rouvrir sous la forme d'un "drive fermier". Un infléchissement à la règle des marchés fermés édictée par la ville.
 
Les producteurs de la halle Saint-Joseph livreront des paniers de produits frais, à la façon d'un drive fermier.
Les producteurs de la halle Saint-Joseph livreront des paniers de produits frais, à la façon d'un drive fermier. © MANCEAU SERGE / MAXPPP
Producteurs régionaux, fermiers et bio, peuvent pousser un petit "ouf" de soulagement. La halle Saint-Joseph, fermée pour cause de confinement contre la coronavirus, va rouvrir " à compter de ce vendredi 3 avril, mais sous la forme d'un drive fermier" avance Karine Vergne, présidente de l'association "La Jonquille" qui organise ce marché. Pour l'heure, sans confirmer une date "parce que ça n’est pas encore opérationnel", le maire de la ville Olivier Bianchi confirme la solution du drive-fermier. « Nous essayons de travailler avec les AMAP autour de paniers de produits frais à venir récupérer au marché Saint-Joseph sur rendez-vous ». Non sans ajouter que "s'il avait laissé les marchés ouverts, en fin de crise, on lui aurait demandé des comptes."

Une fermeture mal vécue 


"Nous avons fait une demande écrite auprès de la mairie pour faire connaître notre mécontentement. Nous avons été soutenus par la Chambre d'agriculture et par des Clermontois qui n'ont pas compris pourquoi le marché couvert des commerçants de Saint-Pierre est resté ouvert depuis le début" avance K.Vergne, gérante d'une exploitation de vaches laitières. "Nous l'avons très mal vécu" renchérit Jean-Valère Randanne, le vice-président de l'association de producteurs locaux ."C'est supposer qu'on était pas dans la possibilité d'avoir les mêmes règles d'hygiène". Le maire de la ville s'en défend. « Il n’a jamais été fermé parce qu’il n’est pas considéré comme un marché plein vent. J’ai opéré cette distinction parce qu’il s’agit de commerces sédentaires avec des boxes fermés. Ca fonctionne bien, donc on le maintient ouvert avec les gestes barrière. » avance Olivier Bianchi.

Deux marchés en drive-fermier par semaine


La prudence du maire sur la date de rouverture de la halle Saint Joseph et l'organisation du dispositif, tranche avec les préparatifs déjà bien avancés du côté des producteurs. " Il y a aura deux marchés par semaine, le mardi de 16h à 19h30 et le vendredi aux heures d'ouverture habituelle de 8h à 13h" soutient K.Vergne. "Les gens vont pouvoir faire leur commandes par téléphone d'une semaine sur l'autre, auprès des producteurs, ils iront récupérer les commandes à l'heure indiquée". Sur la cinquantaine de producteurs membres de l'association, une trentaine fréquente régulièrement la halle métallique du 19 siècle classée au titre des Monuments historiques."On a déjà établi la liste des producteurs présents, pas plus de quinze par marché". Une communication sera faite sur les réseaux sociaux, les listes de producteurs sont à consulter, sur le site et la page facebook de l'association "la Jonquille".

Faciliter l'écoulement des produits locaux


"Le drive fermier, c'est la solution la moins pire, je pense surtout que l'avenir va être différent, les drive, les livraisons à domicile, ça va faire partie de notre quotidien" estime Jean-Valère Randanne, éleveur producteur, affineur de Saint-Nectaire fermier. Et de proposer d'aller plus loin en facilitant les ventes directes à la ferme. "Avec l'attestation de déplacement, les clients ont peur de se faire prendre par la police ou la gendarmerie.C'est vrai qu'on ne fait pas partie des produits de première nécessité, parce que les gens peuvent se servir dans les grandes surfaces, je trouve ça dommage que nous on puisse rester ouvert dans le respect du protocole sanitaire sur nos exploitations mais que les gens ne puissent pas venir nous voir" déplore J.L Randanne.
Plus globalement, la ville de Clermont-Ferrand va préparer une carte interactive des commerces qui assurent des livraisons à domicile. 
Depuis la suppression des marchés en plein air, la métropole Clermont-Auvergne" travaille" assure O.Bianchi " à mettre en relation les producteurs avec les enseignes de grande distribution pour qu’ils puissent écouler leurs produits" .
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société économie