Coronavirus COVID 19 : Michelin utilise ses imprimantes 3D pour fabriquer masques et respirateurs

Afin de participer à l'effort collectif contre le coronavirus COVID 19, le groupe Michelin produit, entre autres, des visières de protection à destination des soignants à l'aide d'imprimantes 3D. / © Michelin
Afin de participer à l'effort collectif contre le coronavirus COVID 19, le groupe Michelin produit, entre autres, des visières de protection à destination des soignants à l'aide d'imprimantes 3D. / © Michelin

Le fabricant de pneus Michelin, dont le siège social est à Clermont-Ferrand, a mis ses usines à contribution dans la lutte contre le coronavirus COVID 19, afin de fabriquer masques et respirateurs à destination du personnel soignant.

Par S.B avec Catherine Lopez

A Clermont-Ferrand, le groupe Michelin a décidé de mettre ses ateliers à disposition afin de fabriquer une partie matériel de protection qui manque aux soignants, dans leur lutte face à l’épidémie de coronavirus COVID 19. Dons de masques, de pneus pour les véhicules d’urgence ou encore fabrication de masques type FFP2 lancée de manière industrielle, le groupe participe à l’effort collectif contre la pandémie.

Des masques 3D

Michelin a également lancé 3 initiatives, plus originales, grâce aux techniques d’impression 3D, selon un communiqué du groupe. La première consiste à imprimer des masques réutilisables : « Dans le contexte de pénurie de masques FFP2, Michelin conçoit en partenariat avec le CEA (Commissariat à l'énergie atomique) et d’autres entreprises comme Porcher, un masque imprimé en 3D plastique réutilisable équipé d’un filtre interchangeable.  Les prototypes ont été réalisés en impression 3D et les prmières productions se font en injection plastique avec le support des équipes Michelin. Nous avons pour objectif son homologation en fin de semaine pour un début de production la semaine prochaine. » Michelin espère pouvoir livrer les premiers masques 3D d’ici 10 jours. La société affirme que 15 millions de masques de ce type pourraient être produits.

Capteurs de débit pour respirateurs artificiels 

Dans le cadre de la commande de 10 000 respirateurs pour l’Etat français, Michelin affirme travailler également en partenariat avec Air Liquide, une société spécialisée dans les respirateurs. Selon la compagnie, Air Liquide serait en rupture de stock d’une pièce pour les respirateurs, appelée « capteur de débit ». Michelin sera chargé d’imprimer cette pièce manquante en 3D, pour un volume de fabrication de 7500 pièces par semaine.

Visières stérilisables

Troisième et dernière initiative en 3 dimensions du groupe : « Michelin vient également de commencer à produire des visières en polycarbonate stérilisables pour utilisation en milieu hospitalier. Nous avons été très réactifs, un appel à l’aide des hôpitaux Robert Debré à Paris et Edouard Herriot à Lyon nous est parvenue vendredi dernier. » Michelin affirme avoir mis en place la production et être en mesure de coordonner la sous-traitance de 10 000 à 20 000 masques dès la semaine prochaine.

Sur le même sujet

Les + Lus