Coronavirus COVID 19. Puy-de-Dôme : plusieurs conseillers municipaux de Romagnat testés positifs

Sur les 29 élus du conseil municipal de Romagnat, 4 ont été testés positifs. / © M.Vanoudendycke -France3 Auvergne
Sur les 29 élus du conseil municipal de Romagnat, 4 ont été testés positifs. / © M.Vanoudendycke -France3 Auvergne

Quatre conseillers municipaux de Romagnat, dans l’agglomération de Clermont-Ferrand ont été testés positifs au coronavirus COVID 19.  Sept autres élus ou colistiers présentent des symptômes.
 

Par Alexandre Rozga

Le conseil municipal de Romagnat, dans l’agglomération de Clermont-Ferrand a été touché de plein fouet par les contagions au coronavirus COVID 19, comme l'ont révélé nos confrères de France Bleu Pays d'Auvergne. Quatre conseillers municipaux ont déjà été testés positifs et sept autres élus ou colistiers présentent des symptômes, a confirmé le maire de la commune, vendredi 27 mars..

“Les quatre personnes qui ont été testées positives au niveau des élus , ce sont des personnes qui pouvaient avoir des pathologies, qui étaient un petit peu plus âgées. Les symptômes pour certains ça a été de la toux, et surtout pour le plus grand nombre, une perte d odorat et une grande fatigue” a précise Laurent Brunmurol.
“A peu près sept autres élus ou co listiers qui n'ont pas été testés ont présenté des symptômes” ajoute le maire, élu dès le premier tour de scrutin des municipales.
Tous sont confinés chez eux et l'ensemble des personnes qui ont participé à l un des 8 bureaux de vote de Romagnat ont été informées.
“En dehors des élus, deux autres personnes, dont une a participé à un bureau de vote, ainsi que son épouse, ont été hospitalisées” nous a confié le maire.

Un lien avec le premier tour des municipales ?


Pour le maire, “ difficile à dire aujourd’hui à quel moment chacun a pu attraper le virus. Il y a de grandes chances que ça ait eu lieu la semaine qui a précédé les élections lors de nos réunions publiques”
Un sentiment partagé par Jacques Schneider, 4ème adjoint aux travaux et à l’urbanisme testé positif en début de semaine. Il n ‘établit pas un lien de cause à effet. “Je ne peux pas l’affirmer, j'ai même des doutes dans la mesure ou les premiers symptômes sont arrivés 48 h après le scrutin , n’est ce pas un peu tôt ? Est ce que je ne l’ai pas contracté avant ?” s'interroge l’élu qui a présidé le bureau de vote n°2 lors du premier tour de scrutin des municipales à Romagnat.
A sa connaissance, “les élus testés positifs étaient tous assesseurs”, ils étaient en première ligne le jour du vote, mais “entre les réunions publiques, les échanges avec les uns ou les autres, il est possible que la transmission ait eu lieu en dehors du jour des élections” .
Quant à savoir s'il fallait maintenir le premier tour des municipales, le constat est plus critique “Ça nous a un peu surpris il est vrai, après on avait pris toutes les mesures qui étaient recommandées ..le résultat est en tout cas qu’on est dans cette situation aujourd hui “ .

Le 18 mars dernier, une adjointe au maire de Billom,assesseure au bureau de vote de l'école Guyot-Desseigne, avait été testée positive et hospitalisée au CHU de Clermont-Ferrand.

Sur le même sujet

Les + Lus