Quatre cas de Covid 19 parmi les agents de la crèche Barbecot de Clermont-Ferrand ont conduit à sa fermeture vendredi 4 septembre. C’est la deuxième crèche de la ville à fermer après Lagarlaye le 31 août. Un cas postitif a également été découvert parmi le personnel de l'école Anatole France. 

A Clermont-Ferrand la crèche Barbecot déjà seulement en partie ouverte depuis lundi 31 août a été totalement fermée vendredi 4 septembre après-midi après la découverte de quatre cas avérés de Covid 19 parmi les 36 agents de l’établissement. Des agents qui se seraient contaminés dans le cadre privé. Tous ont été placés en quatorzaine.
La structure de 90 places accueille en temps normal prèd de 140 enfants. « Il va falloir que les parents s’arrangent » la ville n’ayant pas de solution alternative, selon les mots du maire de Clermont-Ferrand Olivier Bianchi, bien conscient de la gêne occasionnée.
Une jeune maman croisée sur place vendredi midi et venue récupérer sa fille de 11 mois n’avait ainsi pas d’autre choix que de l’emmener sur son lieu de travail. Gérante d’un restaurant en centre-ville, elle ne pouvait ni fermer son établissement ni confier sa fille à un proche.
C’est la deuxième crèche clermontoise à fermer après celle de Lagarlaye. Un cas positif au Covid 19 parmi les sept agents de cette petite structure de 20 places ayant conduit à sa fermeture lundi 31 août. 

 Un cas à l’école Anatole France

Lors du point presse organisé vendredi 4 septembre en fin de matinée Olivier Bianchi a également révélé la présence d’un agent testé positif à l’école Anatole France et de trois cas contact dans trois autre écoles de la ville, un dans chaque école, à Jules Michelet, Chanteranne et Albert Bayet.  Des écoles qui restent ouvertes selon le protocole en vigueur, la ville suivant à chaque fois les préconisations de l’ARS, l’Agence régionale de santé.