REPLAY. Championnats d’Europe de patinage artistique : revoir la danse sur glace avec Papadakis et Cizeron

Originaires de Clermont-Ferrand, les patineurs Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron entreront sur la glace de la patinoire de Graz, en Autriche, jeudi 23 janvier. / © MARCO BERTORELLO / AFP
Originaires de Clermont-Ferrand, les patineurs Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron entreront sur la glace de la patinoire de Graz, en Autriche, jeudi 23 janvier. / © MARCO BERTORELLO / AFP

Jeudi 23 janvier, à Graz en Autriche, les patineurs originaires de Clermont-Ferrand Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron tenteront de décrocher un sixième titre européen en danse sur glace. Ils font figure de grands favoris. Vous pouvez revoir ici leur prestation.
 

Par C. L avec AFP

A Graz, en Autriche, se tiennent les Championnats d’Europe de patinage artistique. Jeudi 23 janvier, à partir de 14h55, les patineurs originaires de Clermont-Ferrand Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron entreront en lice en danse rythmique. Les deux patineurs, âgés de 24 et 25 ans, sont très attendus. Sacrés sans discontinuer depuis 2015, les deux danseurs sont sur le point d'égaler le duo le plus titré de l'histoire au niveau européen, les Soviétiques Liudmila Pakhomova et Aleksandr Gorchkov, six fois couronnés dans les années 1970, mais pas consécutivement. Une sixième médaille d'or continentale ferait aussi d'eux les patineurs français les plus titrés de l'histoire sur la scène européenne, devant Surya Bonaly, sacrée cinq fois entre 1991 et 1995, et Alain Giletti, autant récompensé entre 1955 et 1961.

Retrouvez ci-dessous le programme de danse rythmique.


Intouchables

Cet hiver comme le précédent, il y a Papadakis-Cizeron et les autres. Eux qui ne se sont plus inclinés depuis leur mésaventure olympique il y a deux ans continuent de porter la danse sur glace vers des horizons jusque-là inexplorés. Tant au niveau des scores, à l'image de leur danse rythmique notée au-dessus des 90 points (90.03), une première, au Grand Prix du Japon en novembre, qu'artistiquement, avec leur danse libre montée sur un slam.

Quatre fois champions du monde

On s'attend une fois de plus à ce que rien ne résiste aux quadruples champions du monde (2015, 2016, 2018 et 2019). "Je ne vais pas dire que leurs adversaires ne cherchent même plus à les battre, mais ils savent qu'ils sont en concurrence avec un couple légendaire, d'un niveau rarement atteint. Je vois le respect qu'ils imposent. Je sens qu'il n'y a pas de déception chez les autres quand ils terminent deuxièmes derrière Papadakis et Cizeron. Quelque part, c'est un honneur d'avoir été battus par des grands champions comme eux", décrit à l'AFP leur entraîneur Romain Haguenauer.

 

Sur le même sujet

Les + Lus