• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Épidémie de grippe : mesures de prévention au CHU de Clermont-Ferrand

Photo d'illustration. Il est recommandé aux personnes non vaccinées de porter un masque et de procéder à des lavages de mains scrupuleux. / © PHOTOPQR/L'ALSACE/MAXPPP
Photo d'illustration. Il est recommandé aux personnes non vaccinées de porter un masque et de procéder à des lavages de mains scrupuleux. / © PHOTOPQR/L'ALSACE/MAXPPP

D’après le réseau Sentinelles, depuis le 8 janvier 2018, l’épidémie de grippe est "en baisse ». Néanmoins, la région Auvergne-Rhône-Alpes reste particulièrement touchée. Au CHU de Clermont-Ferrand, des dispositions ont donc été prises pour éviter de nouveaux cas.

Par AT

Avec 370 cas pour 100.000 habitants, la semaine du 8 au 14 janvier 2018 restait une semaine où la grippe frappait fort en Auvergne.
Depuis la tendance reste à la baisse. L’épidémie est toujours d’actualité au niveau national, mais le pic aurait été atteint d’après les premières observations la première semaine de janvier 2018.

Un protocole spécial pour les visites


À Clermont-Ferrand, les cas restent nombreux. Alors pour éviter la propagation du virus aux personnes sensibles, le CHU a mis en place un protocole a chaque entrée de service. Aussi, les patients ou visiteurs n’ayant pas été vaccinés contre la grippe doivent systématiquement porter un masque et procéder à un lavage de main scrupuleux.

Plus de morts et d'hospitalisation en réanimation


Cette année, par rapport aux précédentes la grippe a fait plus de morts et provoqué plus d’hospitalisation en réanimation que les précédentes.
Néanmoins d’après le Professeur Olivier Lesens, praticien hospitalier en maladies infectieuses : "Les symptômes ne sont pas plus intenses que l’an dernier. Les formes les plus sévères l’étaient tout autant. Ce que l’on constate en revanche, c’est que c'est dans la plupart des cas des personnes non vaccinées qui arrivent à l’hôpital à cause de la grippe. Il est donc important de penser au vaccin."

D’autant que la contagion commence un jour avant l’apparition des premiers symptômes et se terminent six jours après.

Sur le même sujet

RUGBY. Le HAKA des joueuses des néo zélandaises

Les + Lus