Fernand Raynaud : le destin tragique du comique auvergnat qui faisait rire la France entière

« Le 22 à Asnières », « Le plombier » ou encore « Heu-reux » : autant de sketchs signés Fernand Raynaud qui ont marqué toute une génération. Le comique était né à Clermont-Ferrand. Il a connu la gloire dans les années 60 avec ses personnages singuliers, puis la tragédie dans un terrible accident de voiture, il y a bientôt 50 ans.

« Je suis content et chaque fois, je suis même ému quand on arrive sur la route et que dans le lointain, on aperçoit le puy de Dôme. Je suis toujours très heureux de revoir les rues que j’ai connues, quand j’avais 4-5 ans » expliquait Fernand Raynaud. Le comique auvergnat aimait la route. La route qu’il empruntait pour rentrer dans sa ville natale. Il disait que son cœur battait lorsqu’il apercevait le panneau « Clermont-Ferrand, 14 km ». Malheureusement son cœur s’est arrêté de battre le 28 septembre 1973 sur la Départementale 2009. Ce jour-là, le comédien rentre de Paris à vive allure au volant d’une Rolls-Royce cabriolet. A l'entrée du Cheix-sur-Morge, dans le Puy-de-Dôme, sa voiture se déporte, percute une bétaillère, et termine dans le mur du cimetière. Il était attendu à Clermont-Ferrand pour un dernier gala où il devait annoncer ses adieux à la scène auprès de ses proches. Parmi eux, Raphaël Géminiani, « le Grand fusil », ami du comédien, aujourd'hui âgé de 97 ans. L’ancien coureur cycliste professionnel se souvient : « On était inséparables. D’un seul coup, il y a eu un froid, avec un gendarme qui rentre et dit « Messieurs, Fernand Raynaud ne sera pas là. Il vient de se tuer ». Cela a été affreux. Je n’ai finalement jamais admis sa disparition, cette mort soudaine. Il se tue comme ça, de façon vulgaire, alors que c’était un seigneur ».  

durée de la vidéo : 00h04mn23s
« Le 22 à Asnières », « Le plombier » ou encore « Heu-reux » : autant de sketches signés Fernand Raynaud qui ont marqué toute une génération. Le comique était né à Clermont-Ferrand. Il a connu la gloire dans les années 60 avec ses personnages singuliers, puis la tragédie dans un terrible accident de voiture, il y a bientôt 50 ans. Intervenants : Raphaël Géminiani, ancien coureur cycliste professionnel / Claude Greffier, de l’association les Amis de Fernand Raynaud / Jean-Luc Martin, de l’association les Amis de Fernand Raynaud ©Julien Lecoq / Yoann Dorion / Stéphanie Salmon

"Il avait une santé de fer"

L’ancien cycliste professionnel était sur son vélo la première fois qu''il a rencontré Fernand Raynaud. Raphaël Géminiani ne ratait pas une occasion d'aller voir celui qui était déjà en haut de l'affiche. Le cycliste raconte : « Aux Variétés, il avait fait un truc unique : il a fait un spectacle de 365 jours, sans s’arrêter. Il avait une santé de fer ». 


Le fils d'ouvrier Michelin avait quitté Clermont-Ferrand dès 17 ans pour tenter sa chance à Paris. Après des années de vaches maigres, il éclate au grand jour. La France des Trente glorieuses rit à gorge déployée aux personnages inspirés de sa région natale.

Sur cette photo ci-dessous, on peut voir les deux amis réunis.

Une association pour entretenir le souvenir

Eux n'avaient pas encore vingt ans lorsque le comique passait en boucle à la radio, à la télévision. Ce sont les amis de Fernand Raynaud, à Saint-Germain des Fossés dans l'Allier. L'association perpétue la mémoire de l'Auvergnat depuis sa création en 1985. Claude Greffier, de l’association les Amis de Fernand Raynaud, souligne : « J’ai été bercée dans mon enfance par Fernand Raynaud. Chez nous, il était auvergnat avant tout. Il aimait la bonne chère, les rencontres avec les copains. Il a transmis tout cela, ce côté collégial et amical. Il était près de la population, là où il était né ». 

"C’est le précurseur dans le stand up, le one-man-show"

Alors n'allez surtout pas leur dire que le comique a fait son temps, que ces sketchs ont pris un coup de vieux. Pour eux, Fernand Raynaud restera le premier. Claude Greffier ajoute : « C’est le précurseur dans le stand up, le one-man-show ». Jean-Luc Martin, de l’association les Amis de Fernand Raynaud, précise : « Fernand Raynaud était le premier. A l’époque, on était contents car il n’y avait pas grand monde pour nous amuser. Avec ses phrases simples, il a su nous faire rire. Pour moi, c’est le seigneur ». 

En septembre 2023, à Saint-Germain-des-Fossés, près de Vichy, l’association ressortira des cartons sa collection exceptionnelle pour les 50 ans de la mort de Fernand Raynaud, et ainsi prolonger dans le temps la mémoire du comique auvergnat.