Frac Auvergne : une expo d'été figurative et énigmatique

MAvec "La sommation des images", Mireille Blanc s'expose au Frac Auvergne jusqu'au 23 septembre. / © Valérie Mathieu
MAvec "La sommation des images", Mireille Blanc s'expose au Frac Auvergne jusqu'au 23 septembre. / © Valérie Mathieu

Pour son expo d'été, le Frac Auvergne a choisi une jeune artiste : Mireille Blanc a 33 ans et fait de la peinture figurative. Elle est fascinée par les albums de famille ou les vieux objets et sous ses pinceaux, ces objets familiers deviennent énigmatiques.

Par C.F., Valérie Mathieu

Mireille Blanc fouille le réel et les vieux greniers. Elle déniche des objets, les prend en photo et les utilise comme modèle. Comme cette poupée ancienne abandonnée dans un carton qu'elle a photographiée. Mais la démarche de l'artiste ne s'arrête pas là.
 
Frac Auvergne : une exposition d'été entre énigme et figuration
Pour son expo d'été le Frac Auvergne a choisi une jeune artiste : Mireille Blanc a 33 ans et fait de la peinture figurative. Elle est fascinée par les albums de famille ou les vieux objets et sous ses pinceaux, ces objets familiers deviennent énigmatiques. Elle peint les objets du quotidien non tels qu'ils sont mais tels qu'ils lui apparaissent. Intervenant : Jean-Charles Vergne (Directeur du Frac Auvergne). - Reportage : Valérie Mathieu, Christophe Jouvante. Montage : Sébastien Bonnetot.


"Elle a fait passer la photo en sépia, et la photo est restée posée sur la table de l’atelier pendant un certain temps", nous explique Jean-Charles Vergne, directeur du Frac Auvergne. "Et là, il y a eu une fuite. Ce qu’on voit en bas à gauche de la peinture, ces zones colorées, sont des zones qui sont apparues à cause de cette fuite d’eau. C’est là qu’on comprend que ce qu’elle peint, ce n’est pas la poupée dans le carton, mais la photographie de la poupée".

Elle ne peint pas l’image de la photographie, elle peint le papier photographique.


Mireille Blanc peint les traces de colle laissées par des scotchs sur les photos, les pliures… Elle aime brouiller les pistes. Ces tableaux sont figuratifs mais tendent vers l'abstraction. La question de savoir ce qu’ils représentent se pose toujours au premier regard.  Car la peintre aime l'aspect fantasmatique du réel.

Les peintures de Mireille Blanc ne nous racontent pas d'histoires, si ce n'est celles du temps qui passe. Mais dans la nostalgie de ces vieux objets, de ces photos manquantes, chacun peut reconstituer sa propre histoire
 

Sur le même sujet

Frac Auvergne : une exposition d'été entre énigme et figuration

Les + Lus