Garde à vue de Nicolas Sarkozy : la réaction de Brice Hortefeux

Publié le Mis à jour le
Écrit par Cyrille Genet
Le député européen et conseiller régional Brice Hortefeux
Le député européen et conseiller régional Brice Hortefeux © Thomas Samson - AFP

Le vice-président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes Brice Hortefeux a été entendu mardi 20 jusqu’à 23 heures 30 sous le statut de « suspect libre ». Il a réagi via Twitter alors que Nicolas Sarkozy est toujours placé en garde à vue.

Brice Hortefeux, vice-président de la région Auvergne-Rhône-Alpes et député européen pour la circonscription massif central centre, a été entendu en audition libre tout au long de la journée du 20 mars. Il n’est ressorti des locaux de l’Office central de lutte contre la corruption et les infractions financières et fiscales (OCLCIFF) à Nanterre, près de qu’à 23 heures 30. Sans tarder il a posté sur Twitter un court message : "témoignant lors d’une audition libre, les précisions apportées doivent permettre de clore une succession d’erreurs et de mensonges". Il était interrogé dans le cadre de l'enquête sur des soupçons de financement libyen de la campagne présidentielle de 2007.



Son avocat Jean-Yves Dupeux a confirmé la fin de son audition sans plus de détails.

Plus tôt dans la soirée, Laurent Wauquiez, président de la Région Auvergne-Rhône-Alpes et président des Républicains avait jugé la garde à vue de Nicolas Sarkozy "humiliante et inutile".



En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.