• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Gilets jaunes : pourquoi à Clermont-Ferrand la manifestation n'aura pas lieu samedi mais dimanche

Des gilets jaunes lors de la "marche citoyenne" du 1er décembre à Clermont-Ferrand. La troisième manifestation du genre n'aura pas lieu un samedi, mais le dimanche 16 décembre. / © C. Lopes / France 3 Auvergne
Des gilets jaunes lors de la "marche citoyenne" du 1er décembre à Clermont-Ferrand. La troisième manifestation du genre n'aura pas lieu un samedi, mais le dimanche 16 décembre. / © C. Lopes / France 3 Auvergne

À Clermont-Ferrand, des gilets jaunes organisent une nouvelle "marche citoyenne". D'abord prévue le samedi, elle aura finalement lieu le dimanche 16 décembre. Les "jaune et bleu" de l'ASM Clermont-Auvergne ne sont pas étrangers à cette décision ...

Par Arthur Carpentier

Des gilets jaunes du Puy-de-Dôme s'apprêtent à manifester à nouveau à Clermont-Ferrand, pour la "Marche citoyenne Acte 3", prévue le dimanche 16 décembre. Initialement, cette mobilisation devait avoir lieu la veille, le samedi, comme c'est le cas un peu partout en France et ce depuis le 17 novembre. Sauf que le samedi 15 décembre, la ville sera jaune … et bleue, puisque l'ASM Clermont-Auvergne joue au stade Marcel Michelin.

"Nous pensons qu'il est injuste de demander aux gens de choisir entre cet événement et celui des gilets jaunes", expliquent les organisateurs, dans un communiqué publié le 13 décembre sur Facebook. Plus de 16 000 personnes doivent assister au match de Challenge Cup qui opposera les Clermontois aux Dragons Gallois, à 14 heures. Une épine dans le pied pour les responsables de la marche, qui souhaitent voir "une nouvelle fois une marée humaine jaune avancer main dans la main dans les rues de Clermont."

Nous ne pouvons pas dicter aux gens ce qu'ils doivent faire

Ce changement de dernière minute n'a pas manqué de faire réagir sur les réseaux de gilets jaunes. Si certains trouvent la décision judicieuse et pragmatique, d'autres ne cachent pas leur mécontentement, car ils avaient commencé à s'organiser, ou ne partagent pas le même sens des priorités.

Autre raison invoquée par les organisateurs pour justifier leur décision : la sécurité. "L'encadrement en termes de sécurité avec autant de personnes sur la voie publique ne peut pas être assurée et afin d'éviter tout débordement […] nous avons pris la décision de basculer la marche au dimanche 16. Nous serons ce jour en mesure de prévoir les effectifs de motards et piétons suffisants et nécessaire au bon déroulement de la marche", abonde le communiqué.

Le parcours de la marche a été déposé en préfecture. Elle débutera place du 1er Mai pour prendre la direction de la préfecture du Puy-de-Dôme. Sur le trajet retour, les organisateurs souhaitent respecter une minute de silence devant la caserne des pompiers, "afin de soutenir les Strasbourgeois dans le deuil qui les frappe et pour notre ami mort hier à Avignon [renversé par un poids lourd] ainsi que les personnes décédées depuis le début du mouvement."

Sur le même sujet

Bande annonce : Coup de chaud sur nos stations

Les + Lus