• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Jardins : quelles plantations pour le mois de mai ?

A partir de lundi 13 mai, le soleil a décidé de pointer le bout de son nez en Auvergne. Les saints de glace sont bientôt passés le lendemain, vous pourrez donc sortir vos pelles et vos pioches pour commencer vos plantations. / © MYCHELE DANIAU / AFP
A partir de lundi 13 mai, le soleil a décidé de pointer le bout de son nez en Auvergne. Les saints de glace sont bientôt passés le lendemain, vous pourrez donc sortir vos pelles et vos pioches pour commencer vos plantations. / © MYCHELE DANIAU / AFP

Avis aux jardiniers ! À partir de lundi 13 mai, le soleil a décidé de pointer le bout de son nez en Auvergne. Les saints de glace sont bientôt passés le lendemain, vous pourrez donc sortir vos pelles et vos pioches pour commencer vos plantations. Quelques conseils pour faire ses plantations. 

Par Aurélie Albert

Il est temps de réinvestir les jardins : mardi 14 mai les saints de glace seront passés, et Météo France prévoit du soleil en Auvergne. Alors sortons les pelles, les pioches et les plantations ! 
Le mois de mai est l’un des mois les plus importants de l’année pour les jardiniers. 
Les fleurs, les arbres et les arbustes reprennent des couleurs printanières ; et côté potager, c’est à ce moment que les semis et les plantations doivent se faire. 
 

Jardiner au mois de mai pour un beau jardin pendant l'été

Plus précisément dans les jardins, les légumes peuvent être plantés. « Les tomates, les légumes à feuille, comme les choux, les épinards, les salades ; les légumes à fruits, comme les aubergines, les piments, les poivrons, et les haricots ; les melons aussi pourront être plantés, nous explique Laurence Laly, jardinière confirmée dans un magasin de plantes à Beaumont, dans l’agglomération de Clermont-Ferrand. On peut encore planter les pommes de terre et les fraises aussi ». 

Côté semis, c’est un mois important, car c’est là que tout se fait : la betterave, le persil, les radis, les carottes, les salades, les courgettes, les potirons, etc. 
« Que ce soit dans les jardins ou dans l’ornemental, il ne faut surtout pas hésiter à pailler, c'est-à-dire mettre sur le sol une protection végétale et qui freine la pousse des mauvaises herbes. Ca va jouer sur l’évaporation : les sols seront moins abîmés, ils resteront riches en biodiversité et ce qui permettra un meilleur rendement », continue Laurence Laly. 

Les arbres, les arbustes, et les rosiers peuvent être plantés. Et sur les balcons, les jardinières peuvent être garnies. « Tous les aromatiques, c’est bon aussi, mais attention avec le basilic : il n’aime pas le froid et les matinées se sont rafraichies donc n’hésitez pas à le protéger », ajoute la jardinière confirmée. Tout comme pour les tomates et les poivrons et selon où se trouve votre jardin en Auvergne, les températures ne sont pas les mêmes. 
 

Une météo capricieuse et compliquée cette année pour les jardins

« On sent que les gens trépignaient d’impatience. Ça a été long et compliqué : on leur disait de faire attention et de protéger leurs plantations. L’année dernière, on avait eu un mois d’avril chaud et les gens s’étaient rués vers les plantations. À l’inverse, cette année, on a eu un mois de février et un mois de mars, avec une météo pas trop mauvaise, et le mois d’avril a été froid et sec. Alors qu’il faut de la pluie. Mais aujourd’hui tous les feux sont au vert pour les plantations », termine Laurence Laly. 
 


Les journées seront plus longues même si les sols sont encore froids et qu’il faut faire attention, tout est une question d’arrosage. Attention, les saints de glace seront terminés, mais un vieux diction semble confirmer qu’au mois de mai les risques de gelées peuvent durer jusqu’au 25 mai, jour de la Saint-Urbain. 

Sur le même sujet

En Haute-Loire, face au changement climatique, les agriculteurs s’adaptent

Les + Lus