Cet article date de plus de 3 ans

Manu Chao, jusqu’au bout de la nuit au stade Marcel Michelin de Clermont-Ferrand

Le pari a été tenu ce dimanche 2 juillet au soir dans l’enceinte des jaune et bleu : Manu Chao et la Ventura ont enflammé la scène du stade Marcel Michelin. Une première pour le stade de rugby qui a plus que conquis les spectateurs Auvergnats.

Plus de 20 000 personnes au Stade Marcel Michelin pour le premier concert dans son enceinte.
Plus de 20 000 personnes au Stade Marcel Michelin pour le premier concert dans son enceinte. © Aurélie Albert
Il y avait du monde dimanche 2 juillet devant les portes du stade Marcel Michelin. Pourtant, pas de vague jaune et bleu, ni de ballon ovale… Juste une armée de spectateurs, fan ou simple curieux.
Tous sont venus voir le stade Marcel Michelin revêtir son habit de concert et prendre des couleurs latinos. « J’étais très curieuse de voir comme le stade allait être transformé pour pouvoir accueillir un artiste de renommé internationale. C’était l’événement à ne pas rater. On est tous là et on est fiers d’être clermontois », explique Catherine venue avec des amis pour l’occasion.

Dès 17h30 la file d’attente encerclait les grilles du stade Marcel Michelin de Clermont-Ferrand.
Pour l’occasion la sécurité a été renforcée. Certains spectateurs ont mis plus d’une heure avant de franchir les portes du stade. Mais qu’importe : dimanche soir c’était le dernier soir du festival Europavox et surtout Manu Chao faisait son retour à Clermont-Ferrand.
20 000 spectateurs sont venus pour l’occasion, un rendez-vous complet depuis plusieurs semaines.
Le stade Marcel Michelin accueille pour la première fois un concert géant.
Le stade Marcel Michelin accueille pour la première fois un concert géant. © Aurélie Albert
Certains ont mis d'une heure avant d'entrer dans le stade. Il fallait arriver tôt pour pouvoir entrer
Certains ont mis d'une heure avant d'entrer dans le stade. Il fallait arriver tôt pour pouvoir entrer © Aurélie Albert
Plus de 20 000 personnes étaient attendues pour la dernière journée d'Europavox
Plus de 20 000 personnes étaient attendues pour la dernière journée d'Europavox © Aurélie Albert
Sur le parvis du stade Marcel Michelin la Fanfare Rockbox met déjà l'ambiance
Sur le parvis du stade Marcel Michelin la Fanfare Rockbox met déjà l'ambiance © Aurélie Albert
En première partie The Excitements a donné des airs de rythm'n'blues au stade Marcel Michelin
En première partie The Excitements a donné des airs de rythm'n'blues au stade Marcel Michelin © Aurélie Albert
Très attendu Manu Chao a fait un retour enflammé à Clermont-Ferrand
Très attendu Manu Chao a fait un retour enflammé à Clermont-Ferrand © Aurélie Albert
Les spectateurs se sont laissés porter par l'ambiance et malgré le temps l'ambiance était caliente
Les spectateurs se sont laissés porter par l'ambiance et malgré le temps l'ambiance était caliente © Aurélie Albert

Passés les portes, les spectateurs pouvaient s’engouffrer dans le stade et aller sur la pelouse qui avait disparu sous un revêtement. Pendant que les premiers s’installaient aux premières loges, la Fanfare Rockbox ambiançait les abords du stade Marcel Michelin. La célèbre Fanfare a inauguré de ses premières chansons l’enceinte du stade clermontois, avec ses reprises très rock n’roll.

Est venu ensuite leur succéder le groupe très soul, The Excitements. Arrivés directement de Barcelone, la chanteuse à la voix envoutante et ses six musiciens ont donné au stade Marcel Michelin des airs de rhythm’n’blues.
Pendant ce temps, les gradins continuent de se remplir, les spectateurs prennent place devant la scène et attendent avec impatience Manu Chao et la Ventura. Pour cause, depuis 2009, le chanteur se faisait rare, depuis 10 ans il n’a pas sorti d’album.
Alors quand Manu Chao entre sur scène avec ses musiciens, tout le stade s’embrase du début jusqu’à la fin.

Une ambiance muy caliente au fil des chansons. Et on se laisse happer par cette ambiance survoltée, surtout lorsque Madjid Fahem débarque avec sa guitare, et… un maillot de l'ASM sur le dos. Quelques minutes avant de voir débarquer le bouclier de Brennus aux bras de Damien Chouly et Yohan Beheregaray. Et là c’est le début de tout. Tout s’enchaîne sans interruptions : jusqu’à minuit et demi, Manu Chao, qui vient de fêter ses 56 ans, ne fatigue pas et les spectateurs non plus malgré quelques averses de pluie. Rien ne pourra arrêter la vague de la Ventura sur le stade Marcel Michelin.

Si les Auvergnats se sont déjà embrasés pour l’ASM dans cette enceinte emblématique, cette première, version concert, est un véritable sans faute pour Manu Chao. De quoi donner des idées aux organisateurs. Et pourquoi pas, réitérer l’expérience. Et on a hâte de voir qui sera le prochain à retourner le stade des jaunes et bleu.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
festival culture asm clermont auvergne rugby sport musique