Miss France 2020 : quand Vercingétorix inspire la robe de Miss Auvergne

Les deux stylistes ont remporté un concours mi-septembre pour habiller Miss Auvergne lors de la grande cérémonie Miss France, le 14 décembre 2019. / © Antigona Sefa Bilalli
Les deux stylistes ont remporté un concours mi-septembre pour habiller Miss Auvergne lors de la grande cérémonie Miss France, le 14 décembre 2019. / © Antigona Sefa Bilalli

Le concours de Miss France 2020 approche. Dans l'attente de l'événement prévu samedi 14 décembre prochain, les stylistes de la robe de Miss Auvergne font part de leur enthousiasme et des petits secrets de leur tenue inspirée de Vercingétorix.

Par Antoine Belhassen

"Nous étions trop contentes, c'était un honneur pour nous de porter haut les couleurs de notre région à travers notre métier", se réjouissent encore Antigona et Valbona, les deux créatrices de Valanti Stylistes, basé à Clermont-Ferrand. Mi-septembre, leur robe a été choisie par le comité Miss France pour être portée par la représentante auvergnate, Méïssa Ameur.

Dans trois jours, le 14 décembre prochain, la jeune Clermontoise de 21 ans défilera avec cette tenue directement inspirée du héros gaulois Vercingétorix. "C'est un personnage qui incarne la force et l'émancipation, des valeurs qui nous sont chères", explique Antigona. Sa sœur, Valbona, poursuit :

Nous l'avons donc revisité pour en faire une robe. Nous voulions que cela représente une femme audacieuse et ambitieuse. Une tenue dans l'air du temps.

Du cuir, des clous et des plumes dorées

Désignée Miss Auvergne en octobre dernier, Meïssa Ameur a eu la belle surprise de retrouver deux personnes avec qui elle avait déjà travaillé : "Nous avions déjà réalisé des projets avec elle. C'est une personne sincère avec une belle histoire. Cette robe lui correspond parfaitement et parviendra à sublimer son parcours. En tout cas, elle a beaucoup apprécié la robe et nous a déjà envoyé quelques photos."
 

Mais le résultat final de cette robe reste un secret bien gardé. Elle ne sera dévoilée que lors de la grande cérémonie, le 14 décembre prochain, dès les premiers passages des candidates.

Les deux stylistes clermontoises spécialisées dans les robes de mariée ont sorti le grand jeu avec, tout d'abord, une coiffe en cuir ornementée de quelques clous et de plumes dorées. Certains éléments reviennent dans la robe principalement constituée de soie. Sur la manche droite, est brodé l'emblème d'Auvergne. Et aux pieds, des laçages qui rappellent les souliers des Gaullois. Le tout dans une couleur terracotta pour rappeler la lave des volcans.
 
 

D'anciennes collaboratrices d'Hermès

"Meïssa mesure 1 mètre 87, elle a une prestance incroyable. C'était pour nous une chance de pouvoir l'habiller avec cette robe qui lui va parfaitement", explique Antigona.
 

Avec sa sœur, elles se sont lancées en tant qu'indépendantes en 2016 à Clermont-Ferrand. Toutes deux passées par la maison Hermès, elles se disent désormais libres de pouvoir faire ce genre de choix : "Lorsqu'on travaille pour Hermès, c'est quelque chose de très grand. Mais on porte les valeurs de la maison. Désormais, nous travaillons pour nous et sommes libres de pouvoir faire ce que l'on souhaite comme participer au concours de Miss France."
 

Sur le même sujet

Les + Lus