• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Mois sans tabac : l'hypnose de plus en plus choisie pour arrêter de fumer

Les hypnothérapeutes aident les fumeurs à modifier la perception de leur comportement de dépendance. / © Y.Fournier-Passard/France 3 Auvergne
Les hypnothérapeutes aident les fumeurs à modifier la perception de leur comportement de dépendance. / © Y.Fournier-Passard/France 3 Auvergne

Pour arrêter de fumer, il existe plusieurs méthodes. Certains choisissent la cigarette électronique, d'autres ont recours à des patchs ou à des médicaments et d'autres encore préfèrent l'hypnose. C'est le cas de plus en plus de fumeurs qui privilégient cette méthode. 

 

Par D.Cros

Pour en finir avec leur dépendance, de plus en plus de fumeurs se tournent vers l’hypnose pour arrêter de fumer. L’objectif de cette méthode consiste à désapprendre au patient à fumer. La séance commence par un entretien et un questionnaire : quels sont les goûts de la personne et surtout quelles sont ses motivations pour arrêter la cigarette.

L’hypnothérapeute aide ensuite le patient à trouver son inconscient. "C’est un état modifié de conscience donc on va avoir le patient dans un état de relaxation profond. Ceci va lui permettre d’aller chercher au fond de lui les ressources nécessaires pour résoudre son problème" explique Kévin Bouthéon, hypnothérapeute à Chamalières dans le Puy-de-Dôme.  

L’hypnose a pour vocation d’aider le fumeur à modifier la perception de son comportement de dépendance. Il est alors programmé pour arrêter de fumer.
 

L'hypnose, pour décrocher de la cigarette


Une séance dure généralement une bonne heure. En fonction du degré de dépendance, du type de dépendance, il faudra un nombre de séances adapté. Selon les praticiens, les patients peuvent arriver à décrocher de la cigarette après deux séances, s'ils sont réceptifs.

L'hypnothérapie est reconnue par les médecins, même si ses effets ne sont pas encore scientifiquement prouvés. "Beaucoup de patients choisissent des stratégies non médicamenteuses. L’hypnose repose sur la suggestion et l’empreinte. On peut induire des messages ou des associations qui feront qu’une situation de veille hypnotique le patient pourra enregistre ce message. Une fois éveillé, il pourra par exemple associer le fait de fumer à un déplaisir" souligne Jean Perriot, médecin addictologue au dispensaire Emile-Roux à Clermont-Ferrand.  

L’hypnose est une méthode parmi d'autres mais pour parvenir à écraser sa dernière cigarette, la motivation reste essentielle.

 
Mois sans tabac : l'hypnose de plus en plus choisie pour arrêter de fumer
Pour arrêter de fumer, il existe plusieurs méthodes. Certains choisissent la cigarette électronique, d'autres ont recours à des patchs ou à des médicaments et d'autres encore préfèrent l'hypnose. C'est le cas de plus en plus de fumeurs qui privilégient cette méthode.  Intervenants : Morgane Bayssac Fumeuse, Kévin Bouthéon Hypnothérapeute et Docteur Jean Perriot Médecin addictologue au dispensaire Emile-Roux de Clermont-Ferrand - France 3 Auvergne - Y.Fournier-Passard, A. Martinez et G.Malfray

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Mois sans tabac : l'hypnose de plus en plus choisie pour arrêter de fumer

Les + Lus