Municipales 2020 à Chamalières (Puy-de-Dôme) : Louis Giscard d'Estaing arrive en tête d'un premier tour serré

Dans toutes les communes de France, les électeurs étaient appelés aux urnes ce dimanche 15 mars pour le 1er tour des élections municipales. / © SPEICH Frederic / MAXPPP
Dans toutes les communes de France, les électeurs étaient appelés aux urnes ce dimanche 15 mars pour le 1er tour des élections municipales. / © SPEICH Frederic / MAXPPP

A Chamalières, près de Clermont-Ferrand, le maire sortant (UDI) Louis Giscard d'Estaing arrive en tête du premier tour avec cinq points d'avance sur la candidate En marche Julie Duvert. 

Par France 3 Auvergne

A Chamalières (Puy-de-Dôme), Louis Giscard d'Estaing (UDI) conservera-t-il son fauteuil de maire ? Rien n'est joué après un premier tour serré, mais le maire sortant est en ballottage favorable en arrivant en tête au premier tour avec 42,78% des voix. Il sera opposé au deuxième tour à Julie Duvert, la candidate du parti présidentiel La République en Marche, qui récolte 38,32% des suffrages. 
  • Luc Condamin, conduisant la liste France Insoumise « Chamalières en commun 2020 », réalise un score de 4,98%.
  • Thomas Merzi, conduisant une liste d’union de la gauche « Chamalières vers demain », récolte 13,92% des voix.
 
Les résultats de la ville de Chamalières lors des élections municipales 2020. / © Francetv
Les résultats de la ville de Chamalières lors des élections municipales 2020. / © Francetv

Sur franceinfo retrouvez le détail des résultats du 1er tour des Municipales à Chamalières.
 

L'interview de Julie Duvert, la candidate LREM 

"Notre score est historique, 220 voix d'écart, et c'est vraiment une campagne de terrain qui ressemble un petit peu à l'engagement de proximité que j'ai pu avoir ces dernières années au sein de la commune de Chamalières qui a payé.

Vous avez réussi à faire venir sur votre liste Eric Spina qui était le candidat socialiste lors de la précédente élection. C'est cette idée-là d'avoir rassembler large ?
 
C'est tout à fait ça. En fait, pour moi, l'étiquette politique n'était ni un ticket d'entrée sur ma liste ni un frein. Je voulais des gens qui aient un ancrage local dans tous les quartiers de la ville, qui aient les compétences nécessaires pour permettre la bonne gestion d'un collectivité et des gens qui étaient porteurs de valeurs aussi, comme le sens de l'engagement, la présence dans la ville...
 
Là, c'est directement une pique que vous adressez à Louis Giscard d'Estaing... Vous étiez pourtant élue sur sa liste, vous aviez siégé à ses côtés et vous avez décidé d'entrer en dissidence il y a un an...
 
Alors je dirais plutôt que j'ai décidé de me présenter pour Chamalières et non contre quelqu'un. De toutes façons, pour en arriver là, c'est qu'il y avait forcément un certain nombre de points de désaccord. Il y en a eu aussi sur la politique en matière de densification et d'urbanisme. Et puis, surtout le sentiment, parce que je ne suis pas partie toute seule, plusieurs élus de la majorité m'ont rejoint, de vouloir beaucoup s'impliquer dans la vie, de faire remonter des informations. J'avais le sentiment de faire remonter des informations, de donner des préconisations et de ne pas être forcément écoutée derrière. Donc, mettre beaucoup d'énergie au service d'une commune, d'accord, mais pas pour faire du vent.


Le discours du candidat de l'Union de la gauche Thomas Merzi

"Tout d’abord, nous tenons à remercier l’ensemble des personnes qui ont participé aux opérations de vote. Nous tenons également à saluer le comportement exemplaire des chamaliérois dans ce contexte sanitaire exceptionnel. La participation est plus faible que d’habitude. Ce n’est pas une surprise. Nous pouvons le comprendre. Nous ne souhaitons pas à ce stade revenir sur les décisions prises.

Nous remercions tout d’abord les électeurs qui nous ont accordé leur confiance. Merci d’avoir adhéré à notre projet, à notre vision de notre ville et à nos valeurs. La crise sanitaire que nous vivons est sans précédent depuis plus d’un siècle. Dès lors, nous ne pouvons plus raisonner avec les règles et les réflexes politiques habituels. D’habitude, en politique, des situations peuvent être renversées. Mais il faut pouvoir en appeler à la mobilisation et au sursaut des abstentionnistes. Mais comment demander à ceux qui ne sont pas venus voter aujourd’hui par peur du Coronavirus de venir la semaine prochaine alors que la situation épidémiologique sera pire ?

La situation sanitaire est extrêmement préoccupante. Il est donc complexe de trouver des positionnements politiques alors que nos personnels soignants se battent pour sauver des vies et que beaucoup trop de nos concitoyens sont victimes de ce virus. Si nous essayons, alors nous disons à tous ceux qui n’ont pas voté que ce soit par dépit, déception ou rejet que, ne pas voter, c’est laisser les autres choisir pour vous. A tous ceux qui se sont reconnus dans un autre projet de gauche, nous tenons à vous dire que si nous ne mettons pas toujours les mêmes mots, ni les mêmes curseurs, nous partageons la même volonté de répondre aux défis de la transition écologique, de la justice sociale et du renouvellement de nos pratiques démocratiques et nous les invitons à nous rejoindre.

Dimanche 22 mars, nous pouvons encore inverser les logiques mathématiques. Alors, nous appelons les chamaliérois , dimanche prochain, à voter pour nous et ainsi affirmer leur volonté de construire une ville durable et pour tous, une ville au développement harmonieux où chacun trouve sa place".
 


Les élections municipales de 2014 à Chamalières

Au 1er tour des municipales de 2014, l’abstention était de 38,33% des inscrits, la participation de 61,67%. Louis Giscard d’Estaing (liste d’union de la droite) était arrivé en tête avec 58,42% des suffrages, devant Eric Spina (liste d’union de la gauche) avec 22,99% et Brigitte Vaury-Billebaud (liste divers droite) avec 18,57%.

L'élection présidentielle de 2017 à Chamalières


Lors de l’élection présidentielle de 2017, au second tour, Emmanuel Macron (LREM) avait recueilli, à Chamalières, 83,32% des suffrages, contre 16,68% des voix pour Marine Le Pen (FN).

Au premier tour des élections présidentielles de 2017, les candidats avaient obtenu à Chamalières :

Emmanuel Macron (LREM) : 33,03%
François Fillon (LR) : 31,95%
Jean-Luc Mélenchon (LFI) : 13,77%
Marine Le Pen (FN) : 8,66%
Benoît Hamon (PS) : 6,09%
Nicolas Dupont-Aignan (DLF) : 3,40%
Jean Lassalle (Résistons !) : 1,20%
Philippe Poutou (NPA) : 0,84%
François Asselineau (UPR) : 0,62%
Nathalie Arthaud (LO) : 0,26%
Jacques Cheminade (Solidarité et Progrès) : 0,19%

Grâce à la carte ci-dessous, vous pouvez suivre l'évolution des dépouillements. Au fil de la soirée et avec l'arrivée des résultats, la carte va se colorer et vous pourrez découvrir les résultats via le site de Franceinfo.

 

Sur le même sujet

Les + Lus