Nouvelle technique de chirurgie cardiaque au CHU de Clermont-Ferrand

La chirurgie cardiaque mini-invasive permet de remplacer une valve sans ouvrir largement la poitrine. Cette technique, utilisée depuis plus d'un an au CHU de Clermont-Ferrand, se traduit par une cicatrice plus discrète et une convalescence beaucoup plus rapide. / © C. Genet / France 3 Auvergne
La chirurgie cardiaque mini-invasive permet de remplacer une valve sans ouvrir largement la poitrine. Cette technique, utilisée depuis plus d'un an au CHU de Clermont-Ferrand, se traduit par une cicatrice plus discrète et une convalescence beaucoup plus rapide. / © C. Genet / France 3 Auvergne

La chirurgie cardiaque mini-invasive permet de remplacer une valve sans ouvrir largement la poitrine. Cette technique, utilisée depuis plus d'un an au CHU de Clermont-Ferrand, se traduit par une cicatrice plus discrète et une convalescence beaucoup plus rapide. 

Par K.T. avec Cyril Genet

Ce jour-là, dans le bloc opératoire, une dizaine de médecins et infirmiers sont concentrés. L’objet de toute leur attention : un patient à qui il faut remplacer l’une des quatre valves qui régulent la circulation du sang dans le cœur. « Si on laisse les choses en l’état, le patient va évoluer vers des crises d’insuffisance cardiaque jusqu’à ce qu’une des crises devienne fatale », indique le Professeur Kasra Azarnoush, chirurgien.
Pendant l’opération, soit 1H30, le cœur du patient restera arrêté. La technique qui va être utilisée est la chirurgie cardiaque mini-invasive. Grâce à une caméra 3D, le chirurgien intervient au plus profond du cœur. Equipé de lunettes spéciales, il le voit en relief sur son écran. Une valve cardiaque n'est pas plus grosse qu'une pièce de 2 euros.
L'ouverture sur la poitrine fait à peine 5 centimètres, ce qui évite de découper le sternum.

Je suis très surpris d’être remis sur pieds aussi vite



« Quand on a subi une sternotomie, il faut compter un délai de 3 mois pour pouvoir récupérer sa vie d’avant la chirurgie et un délai de 6 mois pour être complètement confortable. Avec cette technique, les patients peuvent récupérer quasiment au bout du 2ème mois. Certains patients vont même demander à reprendre leur travail après cette convalescence de 2 mois uniquement», précise le chirurgien.
Après une centaine d’opérations, le chirurgien n’a plus aucun doute sur les bénéfices de cette technique. « Comme on ne touche pas du tout à l’os, grâce à cette technique, le malade est très rapidement mobile », indique-t-il.

Des joggeurs qui refont un footing léger au bout de 3 semaines, des personnes âgées qui retrouvent leur autonomie : les exemples ne manquent pas. Trois semaines après son opération, Vincent, 46 ans, a déjà débuté sa rééducation. Dans deux mois il reprendra son activité d’ouvrier dans le bâtiment. « Je suis très surpris d’être remis sur pieds aussi vite », reconnaît-il.

Avec cette technique, inventée dans les années 70 en France, la chirurgie des valves cardiaques vient de faire un bond en avant. Seules quatre structures la pratique dans l’hexagone, parmi lesquelles le CHU de Dijon, particulièrement en pointe.

Le CHU de Clermont-Ferrand utilise une nouvelle technique de chirurgie cardiaque
La chirurgie cardiaque mini-invasive permet de remplacer une valve sans ouvrir largement la poitrine. Cette technique, utilisée depuis plus d'un an au CHU de Clermont-Ferrand, se traduit par une cicatrice plus discrète et une convalescence beaucoup plus rapide. Intervenants : Professeur Kasra Azarnoush, Chirurgien / Vincent Galeyrand, Patient  - C. Genet / C. Fallas / G. Malfray / France 3 Auvergne

 




Sur le même sujet

Suicide d'une employée mucinipale à Chambéry : la famille dénonce un harcèlement au travail

Les + Lus