• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • SPORT

Originaire de Clermont-Ferrand, le pianiste Alexandre Kantorow est nommé aux Victoires de la musique classique

Né à Clermont-Ferrand, le pianiste Alexandre Kantorow est nommé dans la catégorie "soliste instrumentale" pour les Victoires de la musique classique 2019. / © Jean-Baptiste Milliot/ Agence Diane du Saillant
Né à Clermont-Ferrand, le pianiste Alexandre Kantorow est nommé dans la catégorie "soliste instrumentale" pour les Victoires de la musique classique 2019. / © Jean-Baptiste Milliot/ Agence Diane du Saillant

Natif de Clermont-Ferrand, le Clermontois Alexandre Kantorow est nommé aux Victoires de la musique classique 2019 qui se dérouleront le 13 février prochain. Le jeune pianiste de 21 ans connaît un début de carrière fulgurant.

Par Virginie Cooke

Lorsque ses mains parcourent le clavier, Alexandre Kantorow ne fait plus qu’un avec son instrument, le piano. A 21 ans, ce jeune musicien né à Clermont-Ferrand impressionne. Il est d’ailleurs nommé aux Victoires de la musique classique 2019 dans la catégorie « Soliste instrumental ».  La cérémonie se déroulera le 13 février prochain.

Philharmonie de Paris ou encore le  Concertgebouw d'Amsterdam, Alexandre Kantorow s’est déjà produit dans des salles prestigieuses.  Il est salué par la presse comme l'une des révélations du piano français.
 


Avec deux parents violonistes, Alexandre a grandi dans une famille de musiciens. Son père, Jean-Jacques Kantorow a d’ailleurs été le fondateur de l’orchestre d’Auvergne. Sa famille quitte Clermont-Ferrand pour la banlieue parisienne alors qu’il n’a que 2 ans. Il débute les leçons de piano très jeune, puis il entre au conservatoire du 10ème arrondissement de Paris.

Dans une interview accordée à France Musique le jeune musicien confie que son envie d’embrasser une carrière de musicien est née lorsqu’il était au lycée : « Pendant longtemps je considérais le piano comme un 'à côté', sans trop y penser comme métier, je jouais aussi du tennis et c'était la même chose ».

Il ajoute  « Au lycée, l'envie est venue avec l’adrénaline des premiers concerts avec l'orchestre du lycée. Puis, ça a basculé vers quelque chose qui devenait de plus en plus important et à un moment, peut-être par flemme de m'inscrire sur Admission Post Bac (APB), je me suis dit que j'allais faire de la musique ».
 


Alexandre Kantorow a sorti un premier disque consacré aux concertos pour piano et orchestre de Franz Liest accompagné par son père. Puis, il a réalisé un deuxième album « à la russe »  où il explore ses racines. Il a été récompensé par « Choc classica » en 2017.

Pour espérer remporter cette victoire de la musique classique, Alexandre Kantorow compte sur les votes du public. Vous avez juqu’au 12 février si vous souhaiter donner un petit coup de pouce au jeune prodige natif de Clermont-Ferrand. Pour voter, c'est ici

Voici quelques vidéos d'Alexandre Kantorow au piano : 
 

 
 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

Interview du Général Pierre-Joseph Givre, commandant de la 27e BIM

Les + Lus