Le patron de Michelin n'exclut pas de se présenter à la tête du Medef

S'il exclut faire changer les statuts pour se présenter à la tête du Médef, Jean-Dominique Senard affirme qu'il est toujours dans la course. / © JEFF PACHOUD / AFP
S'il exclut faire changer les statuts pour se présenter à la tête du Médef, Jean-Dominique Senard affirme qu'il est toujours dans la course. / © JEFF PACHOUD / AFP

Jean-Dominique Senard, PDG de l'entreprise Michelin, pourrait être candidat à la tête du Medef si l'actuel chef de l'organisation démissionnait, laisse-t-il entendre dans un entretien au Figaro. Pressenti depuis plusieurs mois pour lui succéder, les statuts du syndicat patronal l'en empêchent.

Par Marc Taubert

Qui va succéder à Pierre Gattaz à la tête du principal syndicat patronal ? Dans un entretien au Figaro, Jean-Dominique Senard, PDG de Michelin et souvent présenté comme étant un potentiel successeur, affirme qu' "en l'état, [il] ne peux pas être candidat à la présidence du Medef".


Car les statuts de l'organisation précisent que "les candidats à la présidence ne doivent pas être âgés de plus de 65 au jour de l'élection". Or, le patron de l'entreprise clermontoise fêtera ses 65 bougies le 7 mars 2018, soit 4 mois avant les élections.

Mais il ne pense pas pour autant renoncer, S'il exclut demander un changement des statuts qui "donnerait le sentiment d'une manipulation", il affirme qu'il restera "toujours disponible". Selon le quotidien, il laisserait ainsi entendre qu'en cas de démission de Pierre Gattaz, il pourrait se présenter pour lui succéder.

Ce dernier a répondu dans un tweet qu'il irait jusqu'au bout de son mandat.

 

 

Sur le même sujet

Lyon - L'association ALERTE fête ses 40 ans

Près de chez vous

Les + Lus