Le procès en appel de la mère de Fiona reporté en octobre

Le procès en appel de Cécile Bourgeon, la mère de la petite Fiona disparue en 2013 à 5 ans, et de son ancien compagnon Berkane Makhlouf, qui devait se tenir en juin prochain, a été reporté du 9 au 20 octobre au Puy-en-Velay en Haute-Loire a indiqué ce vendredi le parquet de Clermont-Ferrand.

Le procès en appel de Cécile Bourgeon, la mère de la petite Fiona disparue  en 2013 à l'âge de 5 ans, et de son ancien compagnon Berkane Makhlouf, qui devait se tenir en juin prochain, a été reporté du 9 au 20 octobre au Puy-en-Velay en Haute-Loire a indiqué ce vendredi le parquet de Clermont-Ferrand. Les dates du procès ont été repoussées "à la demande de plusieurs avocats, principalement les avocats de la défense", a précisé le parquet.

Cécile Bourgeon partiellement acquittée

Le procès très médiatisé du couple s'était déroulé en première instance du 14 au 26 novembre 2016 à Riom, devant la cour d'assises du Puy-de-Dôme. Cécile Bourgeon y avait été acquittée partiellement du chef de violences volontaires ayant entraîné la mort sans intention de la donner. Elle avait cependant été condamnée à cinq ans de prison pour quatre délits, dont "non-assistance à personne en danger" et "dénonciation de crime imaginaire" pour avoir monté le scénario de la disparition de sa fille dans un parc de Clermont-Ferrand en mai 2013.

Le parquet fait appel 

Devant ce verdict bien en-deçà de ses réquisitions, le parquet général avait interjeté appel pour les deux accusés. De son côté, l'ex-compagnon de la mère de Fiona, Berkane Makhlouf, a été condamné à 20 ans de réclusion pour violences volontaires ayant entraîné la mort. La justice a rejeté pour la deuxième fois le 22 février une demande de remise en liberté de Cécile Bourgeon, qui demandait à comparaître libre à son procès en
appel. Une nouvelle demande de mise en liberté a été déposée après cette décision, ont indiqué ses avocats.
Le corps de la fillette n'a jamais été retrouvé.


Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité