Puy-de-Dôme : 37 cas positifs au COVID 19 dans un EHPAD de Cournon-d’Auvergne

A Cournon-d’Auvergne près de Clermont-Ferrand, 23 résidents et 14 membres du personnel  de l’EHPAD George-Sand ont été testés positifs au COVID 19 début octobre. L’établissement a été immédiatement confiné.
 

L'EHPAD George-Sand de Cournon-d'Auvergne, près de Clermont-Ferrand, est confiné depuis l'apparition de nombreux cas de COVID 19. (Image d'illustration)
L'EHPAD George-Sand de Cournon-d'Auvergne, près de Clermont-Ferrand, est confiné depuis l'apparition de nombreux cas de COVID 19. (Image d'illustration) © JOEL SAGET / AFP
Depuis quelques jours, l’EHPAD George-Sand à Cournon-d’Auvergne, près de Clermont-Ferrand est confiné. En effet, 23 résidents et 14 membres du personnel ont été testés positifs au COVID 19. François Rage, maire (PS) de Cournon-d’Auvergne, confirmant une information du quotidien La Montagne, explique : « Vendredi dernier, un résident a été hospitalisé pour une autre raison que le COVID 19. Maintenant, quand vous êtes hospitalisé, un test est fait. Il a été testé positif. Du coup, dans le week-end on a testé l’ensemble des résidents de son unité et on a trouvé quelques cas positifs aussi, notamment parmi les professionnels. Avec ces résultats, on a testé lundi et mardi l’ensemble des résidents et des professionnels ».

Un EHPAD confiné

Résultat, l’établissement a immédiatement été replacé en confinement. François Rage poursuit : « Dès le samedi matin, on a confiné l’EHPAD en interdisant à toute personne de rentrer dans l’EHPAD, sauf aux médecins bien sûr. Les personnes de l’unité concernée ont été confinées dans leur chambre. Dès lundi, on a confiné tous les résidents dans leur chambre ». Quant aux membres du personnel qui ont été testés positifs, ils ont été confinés chez eux pour 7 jours.

Communiquer avec les familles

Désormais, c’est la communication avec les familles qui est au cœur des préoccupations des résidents. Le maire de Cournon-d’Auvergne souligne : « Les familles ont toutes été jointes par téléphone. On est en train de travailler sur des possibilités de venir voir les résidents à travers les fenêtres ou dans la cour. Des tablettes vont être mises en fonctionnement dans le week-end ». L’établissement travaille de concert avec le CHU et l’ARS Auvergne-Rhône-Alpes pour la gestion de la crise sanitaire. Les membres du personnel sont très attentifs à l’évolution de la santé des résidents.

Il n’y a pas de cas dramatique

François Rage indique : « La chance pour le moment est que parmi les 23 résidents positifs, il n’y a pas de cas dramatique, pour le moment, en termes de santé. Il n’y a pas de détresse respiratoire, pas de personnes qui ont été transférées à l’hôpital. Sinon c’est très angoissant et inquiétant pour tout le monde. C’est plus la communication avec les familles qui manque aux résidents, et c’est pour cela que l’on travaille là-dessus. A nous de les rassurer car pour certaines familles cela peut être assez terrible de savoir que son père ou sa mère a été déclaré positif et qu’il est possible qu’il ne le revoie pas. J’ai demandé un traitement très rigoureux pour que cela ne se propage pas mais que je voudrais aussi très humain car je sais combien cela peut être compliqué pour une personne âgée et dépendante d’être enfermée dans sa chambre ». L’EHPAD George-Sand compte environ 75 résidents. Le maire de Cournon-d’Auvergne a tenu à saluer le travail du personnel : « C’est admirable. Ca fait 6 mois que tout le monde est sur le pont et là ça rajoute une difficulté supplémentaire ».
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société personnes âgées famille